La Vie invisible

Guillaume Poix / Lorraine de Sagazan

Théâtre Dès 14 ans tarif plein : 15 €
tarif réduit : 9 €
tarif solidaire : 6 €
Théâtre Louis Guilloux 1h Mobilité réduite Malvoyant
Distribution

Texte : Guillaume Poix, à partir de témoignages de personnes non et mal-voyantes
Conception et mise en scène : Lorraine de Sagazan
Collaboration artistique et dramaturgie : Romain Cottard

Avec : Romain Cottard, Chloé Olivères et Thierry Sabatier

Lumière : Nicolas Diaz
Son : Clément Rousseaux
Costumes : Dominique Fournier
Régie générale: Marc Couffignal

Coproduction/Mentions
Production : La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche; La Brèche

Coproduction : Théâtre de la Ville–Paris

Accueil en résidence : Communauté de communes Royans Vercors

Avec le soutien du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du Fonds régional pour l'Innovation Artistique et Culturelle – FIACRE

Remerciements à Fabrice Berraud, Béatrice da Silva, Sylvie Giraud, Enzo Hortal, Béatrice Krekdjian, Chantal Lamalle, Jacqueline Lingois, Joëlle Louchard, Gisèle Mariller, Élise Migayrou, Gilbert Montagne, Michel Pejac, Thérèse Pont, Korridwen Quaegebeur, Didier Reaume, Thierry Sabatier, Lucette Seigle, Augustin Tallard, Romain Zenasni

Lorraine de Sagazan est membre de l’Ensemble artistique de La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche

Crédit photo : Christophe Raynaud de Lage
La presse en parle

"Avec peu, elle donne vie à tout un monde, à une famille, à une pièce, à la possibilité du pardon salvateur. Toute en délicatesse, La vie invisible attrape et saisi." L'oeil d'Olivier

"Un spectacle touchant et original" La Terrasse

Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

L’emprise des sens

Lorraine de Sagazan fait un théâtre de haute tension à forte densité émotionnelle. Quand elle collabore avec l’auteur Guillaume Poix, leurs pièces écrites à quatre mains à partir de témoignages cherchent à entrelacer le réel et la fiction.

Comment se construisent les souvenirs de celles et ceux qui ont perdu la vue  ? Pour répondre à cette question, le duo a rencontré des personnes déficientes visuelles. Parmi elles, Thierry, dont l’histoire personnelle ouvre cette Vie invisible. Que reste-t-il de cette pièce de théâtre à laquelle il a assisté et dont il ne se souvient de rien sinon la déflagration intime qu’elle provoqua  ? Au fil des strates qui composent l’étoffe d’une vie, cette forme brève glisse imperceptiblement de l’intime vers l’universel, tout en délicatesse.

vendredi 12 mai 20:00