Je suis une fille sans histoire

Alice Zeniter

Théâtre Dès 14/15 ans tarif normal : 15 €
tarif réduit : 9 €
tarif solidaire : 6 €
Petit théâtre 1h15 Malentendant
Distribution

Conception, écriture et jeu : Alice Zeniter
Regard extérieur : Matthieu Gary
Scénographie : Marc Lainé
Création lumières : Kevin Briard

Biographie
Alice Zeniter

Alice Zeniter est née en 1986. Après des études de littérature et de théâtre entre l’École Normale Supérieure et la Sorbonne nouvelle, elle se consacre à l’écriture et à la mise en scène.

Lauréate de l’aide à la création du CNT en 2010 pour Spécimens humains avec monstres et auteure en résidence au Théâtre de Vanves en 2015, Alice crée la compagnie l’Entente Cordiale en 2013 et commence à mettre en scène ses propres textes : Un Ours, of cOurse puis L’Homme est la seule erreur de la création (Vanves, janvier 2015). En juin 2015, elle monte Passer par-dessus bord avec la comédienne Fanny Sintès et le circassien Matthieu Gary pour le festival Lyncéus (Binic). C’est la même année qu’elle crée la lecture musicale Il y a eu de bons moments avec le comédien et musicien Nathan Gabily, une forme basée sur un montage d’extraits de ses différents écrits qui n’a cessé depuis d’évoluer.

Alice travaille par ailleurs comme dramaturge ou collaboratrice artistique auprès de plusieurs metteurs en scène : avec Brigitte Jaques-Wajeman sur plusieurs pièces classiques (Nicomède et Suréna de Corneille, Tartuffe de Molière), avec Thibault Perrenoud (compagnie Kobalt) sur Le Misanthrope, et avec la compagnie de cirque Porte 27 comme regard extérieur pour le spectacle Issue 01. Fin 2013, elle commence une collaboration avec Julie Bérès sur Petit Eyolf de Henrik Ibsen en tant que traductrice et adaptatrice – collaboration qui se poursuivra lors d’un projet avec la compagnie de l’Oiseau-Mouche (Roubaix) en 2016 et sur Désobéir (Théâtre de la Commune, Aubervilliers) en novembre 2017. Elle répond aussi à une demande de l’ARIA (Corse) et, après une résidence sur place, écrit pour les Rencontres Internationales une pièce intitulée Quand viendra la vague, mise en scène par la marionnettiste Pascale Blaison à l’été 2017.

Alice publie également des romans depuis une dizaine d’années : après Deux moins un égal zéro, suivi de Jusque dans nos bras (Albin Michel, 2010), elle rencontre le succès avec son troisième roman, Sombre Dimanche, prix du livre Inter en 2013. Elle publie par la suite Juste avant l’Oubli (Flammarion), prix Renaudot des lycéens 2015 et plus récemment L’Art de perdre (Prix 2017 : prix du Monde et des libraires de Nancy-Le Point, Prix Landerneau, Prix Goncourt des Lycéens).

Coproduction/Mentions
Production : La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche ; Compagnie L’Entente Cordiale

Coproduction : Scène nationale 61, Alençon Flers Mortagne La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc
Soutiens : Fonds SACD Théâtre; Région Bretagne ; Conseil Départemental des Côtes d’Armor; Ville et Agglomération de Saint-Brieuc

Alice Zeniter est membre de l’Ensemble artistique de La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche

Crédit photo : Simon Gosselin
Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Raconter : un sport de combat.

Une bonne histoire, c’est un peu comme un bon vin : sans la subtilité d’un assemblage de cépages, pas de saveur ni d’émotion. A la manière d’un magicien qui dévoilerait ses tours, Alice Zeniter conçoit une drôle de conférence théâtralisée pour raconter la mécanique du récit. Elle remonte aux sources, évoque les chasseurs-cueilleurs de la préhistoire, traverse l’Antiquité grecque dans une imitation très réussie d’Aristote, fait un bond dans le temps et mentionne, en femme engagée, l’inégalité des sexes en littérature. Un igloo de papier en guise de décor, elle convoque Sherlock Holmes, Anna Karénine, les personnages des Misérables. Avec quelques anecdotes personnelles, un brin de mélancolie et beaucoup d’humour, la romancière éclaire avec talent à la fois l’histoire des Lettres et leur mode de fabrication.