Chargement des événements

Marguerite Duras fait de la scène et de la littérature en général le lieu d’une parole qui dit l’impossible toucher, l’impossible fusion. Elle raconte ici  l’inaccessibilité de l’étreinte et l’inlassable quête de l’abandon de l’être dans l’amour.
L’homme, la femme, le tiers : trois figures perdues dans une chambre vide. Entre elles, un contrat : des nuits payées pour se tenir ensemble et tenter de réanimer la sensation enfuie du désir. Cette pièce raconte la douleur d’une histoire qui ne s’éteint pas, ni ne s’épuise, qui se reformule inlassablement, toujours en attente de disparaître, formulée depuis le bord de l’abîme, à la limite du précipice, et tournant autour du silence, du grand silence le guettant à la fois comme une issue et comme une catastrophe. Une parole au cœur de la crise.
La crise du désir ne serait-elle pas une crise du lien ? Une crise dans le rapport à l’autre ?
Ce spectacle de la compagnie Lynceus-Théâtre s’inscrit dans un cycle de recherches et de créations intitulé « La crise du désir – états de suspension, espaces d’incertitude ».

Le TNB de Rennes présente également cette pièce, dans le cadre du Festival Mettre en scène (novembre 2015).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Lena Paugam

Avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Lena Paugam débute sa formation dans les Côtes d’Armor sous la direction de Jeanne François, puis à Paris, en Hypokhâgne et Khâgne au lycée Molière, avec Philippe Duclos et Yves Steinmetz et, enfin, au Conservatoire du XVe Arrondissement dans la classe de Liza Viet. Elle a, par ailleurs, obtenu une licence de Philosophie en 2007 et, en 2009, un Master de Recherche en Etudes Théâtrales qui lui a permis de porter son attention rigoureuse sur les dramaturgies contemporaines. Elle s’est dirigée vers la mise en scène après avoir assisté Julie Brochen au théâtre de l’Aquarium. Depuis 2007, elle a monté plusieurs pièces dans le cadre d’un partenariat avec la compagnie des Rêv’erbères : Shéhérazade de Jules Supervielle, A tous ceux qui de Noëlle Renaude, Un café pour deux de Régis De Martrin. En tant que comédienne, elle a travaillé avec Raphaëlle Dubois pour le spectacle Neruda et avec Grégoire Strecker pour Intérieur de Maurice Maeterlinck. Au CNSAD, elle a également mis en scène Une Belle Journée de Noëlle Renaude et travaillé en tant que comédienne sous la direction de Jean Damien Barbin, Caroline Marcadé, Yvo Mentens, Sylvain Lewitte et Denis Podalydès. Depuis novembre 2012, elle participe au programme de recherche SACRe en tant que doctorante. Dans ce cadre, en 2013, elle a monté Simon d’après Tête d’or de Paul Claudel et Détails de Lars Norèn.

Site Web : http://www.lynceustheatre.com

Coproductions / Mentions légales

Ce projet a été réalisé dans la cadre des recherches de Lena Paugam au sein du doctorat Science Art Création Recherche.

Production : Compagnie Lyncéus-théâtre

Coproduction : La Passerelle - scène nationale de Saint-Brieuc, Théâtre National de Bretagne/Rennes

La compagnie Lyncéus-Théâtre a bénéficié de l’aide à la création de la Région Bretagne

Avec le Soutien de la Région Bretagne et du Jeune Théâtre National, de SACRe/PSL, et du CNSAD

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Et, dans le regard,
la tristesse d’un paysage de nuit

Marguerite Duras
Lena Paugam

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
GENRE
HORAIRE
20:30
DURÉE
1h20 / à partir de 14 ans
Forum
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Texte : Marguerite Duras

Mise en scène : Léna Paugam

Adaptation d’après Les Yeux bleus, cheveux noirs de Marguerite Duras

Adaptation théâtrale : Sigrid Carré-Lecoindre et Léna Paugam

Avec :

Sébastien Depommier

Fanny Sintès

Benjamin Wangermée

 

Travail chorégraphique réalisé en collaboration avec Thierry Thieu Niang

Scénographie : François Luberne et Léna Paugam

Lumière : Jennifer Montesantos

Composition musicale : Aurélien Dumont

Création sonore : Manuel Poletti

Ingénierie sonore : Sylvain Cadars

Son : Samuel Gutman

Plateau : François Luberne

Costumes : Valérie Montagu

Régie son : Marie Charles

 

 

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.