Zugzwang

Galactik Ensemble

Cirque Dès 7/8 ans tarif normal : 15 €
tarif réduit : 9 €
tarif solidaire : 6 €
Théâtre Louis Guilloux 1h Mobilité réduite
Distribution

De et Avec : Mathieu Bleton, Mosi Espinoza, Jonas Julliand, Karim Messaoudi, Cyril Pernot

Direction technique : Victor Fernandes
Technique Plateau : Charles Rousseau
Construction, création machinerie : Franck Breuil – Victor Chesneau
Création Lumière: Romain Caramalli
Créateur sonore et musique : Thomas Laigle
Communication et graphisme: Maëva Longvert
Regard scénographique / Pop-Up : Mathilde Bourgon
Regards extérieurs : Marie Fonte – Lorca Renoux
Production et diffusion : Léa Couqueberg
Production et administration : Emilie Leloup

Remerciements : Dimitri Jourde, Dimitri Szypura, Léna Emeriau-Bonjour, Rémi Dubot, Sylvain Marquet, Gaëtan Chataigner, Nicolas Barrot

Coproduction/Mentions
Coproduction : La Brèche à Cherbourg et le Cirque Théâtre d’Elbeuf - Pôle national des Arts du Cirque de Normandie / La Maison de la Danse – Lyon / Théâtre 71 - Scène Nationale de Malakoff
/ La Passerelle - Scène Nationale de Saint-Brieuc / Les 2 Scènes - Scène Nationale de Besançon / Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux / Les Bords de Scènes - Grand Orly Seine Bièvre / Les 3T - Scène conventionnée de Châtellerault / La Cascade - Pôle national de cirque - Bourg-Saint-Andéol

Le Galactik Ensemble bénéficie de l’Aide à la production de la DRAC, Île-de-France et de l’Aide à la création artistique pour le cirque - DGCA / Ministère de la Culture

Avec le soutien de Le Monfort Théâtre – Paris, La Transverse / Metalovoice – Corbigny, L’essieu du Batut – Murols, CIRCa - Auch
Credit photo : Le Galactik Ensemble
Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Pop-Up équilibriste

Les cinq acrobates du Galactik Ensemble ont un gout certain pour les titres de spectacles incongrus, les pétards, la musique d’ABBA et Buster Keaton. Ils maitrisent à la perfection l’art burlesque d’esquiver, de perdre et de retrouver l’équilibre, et de rester digne en toute circonstance. Même dans les situations les plus périlleuses. Après l’euphorique et foutraque Optraken (présenté à La Passerelle en 2018), leur 2eme création accueille un nouveau personnage : le décor lui-même. Cet intérieur familier à l’aspect hospitalier ne laisse aucun répit au quintet, qui n’a d’autre choix que de s’adapter. Les chaises dansent, le sol tremble. Les murs eux-mêmes les absorbent et les recrachent. Une partition polyphonique virtuose et surréaliste.