Chargement des événements

Après avoir interrogé nos perceptions des femmes voilées en France dans « Ce qui nous regarde » (mars 2018), Myriam Marzouki questionne la persistance contemporaine de l’imaginaire du barbare, du « eux » qui s’oppose au « nous », des « autres » qui menacent la communauté. Détournant le débat politique et médiatique qui voudrait nous imposer la question : qu’est-ce qu’être Français ? Qu’est-ce que l’identité nationale ? Myriam Marzouki change de perspective : qui est perçu comme « autre », irréductiblement décalé du « nous » national ? Et cette image de soi, cette surface de l’apparence que nul ne choisit, à quoi renvoie-t-elle ? A quelle altérité ? A quelle peur ? A quelles histoires ? Parce qu’elle considère que pour elle « faire du théâtre, c’est faire de la politique par d’autres moyens, d’une manière plus gratifiante et plus libre, moins désespérante et plus joyeuse que dans le militantisme », Myriam Marzouki fait du théâtre « pour tenter de penser ce qui nous arrive ».

Conseillé à partir de 15 ans

Création mars 2019

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Myriam Marzouki

Myriam Marzouki vit à Paris et dirige la Compagnie du dernier soir. Elle découvre le théâtre comme comédienne dans le cadre universitaire parallèlement à des études de philosophie et poursuit sa formation théâtrale à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot. Entre 2004 et 2010, elle a mis en scène des textes de Nathalie Quintane, Francis Ponge, Georges Perec, Jean-Charles Massera, Véronique Pittolo, Patrik Ourednik. Avec Emmanuelle Pireyre, elle a collaboré en 2011-2012 en lui passant commande d’un texte inédit, "Laissez-nous juste le temps de vous détruire". En 2011, à l’invitation du Festival d’Avignon, elle créée "Invest in democracy" dans le cadre de la Session poster, une performance sur la langue de la dictature tunisienne. En 2013, elle a créé "Le début de quelque chose" d’après le texte d’Hugues Jallon au Festival d’Avignon.
En 2016, elle conçoit et met en scène "Ce qui nous regarde", un théâtre poétique et politique, ouvert à la libre interprétation, qui interroge nos imaginaires et nos perceptions des femmes voilées en France. "Ce qui nous regarde" a été créé au festival Théâtre en mai, avant d’entamer une tournée nationale en 16/17 (Ferme du Buisson, Comédie de Saint-Etienne, Comédie de Valence, Théâtre l’Echangeur/MC93 hors les murs, Comédie de Reims, TNG-Lyon).

Coproductions / Mentions légales

Production : MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis
Coproduction : La Passerelle , scène nationale de Saint-Brieuc ; Comédie de Béthune — CDN Hauts-de-France ; Comédie de Reims — Centre Dramatique National.
Avec le soutien du théâtre L'Echangeur — Bagnolet
Avec le soutien de la SPEDIDAM, société de perception et de distribution gérant les droits des artistes interprètes
Ce texte est lauréat de l'Aide à la création de textes dramatiques — ARTCENA.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Que viennent
les barbares

Myriam Marzouki

15€ avec abonnement (réduit : 9€)
15€ sans abonnement (réduit : 9€)
HORAIRE :
20:30
DURÉE :
1H45
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Mise en scène : Myriam Marzouki
Dramaturgie et texte : Sébastien Lepotvin et Myriam Marzouki
Avec : Louise Belmas, Marc Berman, Yassine Harrada, Claire Lapeyre Mazérat, Maxime Tshibangu (en cours)
Scénographie : Marie Szersnovicz
Lumière : Christian Dubet
Son : Jean-Damien Ratel
Costumes : Laure Maheo
Assistante à la mise en scène et regard chorégraphique : Magali Caillet-Gajan
Construction décor : Ateliers de la MC93

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.