Presque Parfait ou le paradis perdu

Nikolaus Holz / Christian Lucas

Cirque Dès 8 ans tarif plein : 10 €
tarif réduit : 8 €
tarif solidaire : 6 €
Le Carré Magique, Pôle national Cirque - Lannion Le Carré Magique - Pôle national Cirque 1h20 Mobilité réduite
Distribution

Une idée de Nikolaus Holz
Mise en scène : Christian Lucas
Assistante mise en scène : Noa Soussan

Avec Julien Cramillet, Angèle Guilbaud, Martin Hesse, Nikolaus

Régie plateau : Yannos Chassignol
Régie son : Aude Pétiard
Coordinateur technique, régie lumière : Bertrand Dubois
Costumes : Charlotte Coffinet
Création sonore : Elisa Monteil, Guillaume Mika
Création lumière : Hervé Gary
Construction : Eric Benoit, Guillaume Bertrand

Coproduction/Mentions
Production, coproductions, soutiens Compagnie Pré-O-Coupé. Carré Magique, pôle national cirque en Bretagne. L’Azimut, pôle national Cirque d’Île-de-France. Le Plus Petit Cirque du monde, centre des arts du cirque et des cultures émergentes, Bagneux. CIRCa, pôle national cirque, Auch. Archaos, pôle national cirque méditerranée. SPEDIDAM. Aide nationale à la création cirque.
Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Clown philosophe, punk faussement désordonné, Nikolaus poursuit l’exploration du monde dans sa finitude, selon son adage : « le cirque fonctionne à partir de l’empêchement ».

Chaque nouveau spectacle de Nikolaus pourrait se présenter comme une tentative d’ordonner le chaos, ou peut-être l’inverse. Cette fois, il s’attaque à rien de moins que la Genèse – du monde et du cirque, puisque les deux sont, paraît-il, intrinsèquement liés. Sous-titré « le cabaret perdu », cette nouvelle création présente le cirque comme un Eden, mettant en scène le dilemme originel, qui poursuit l’homme quoiqu’il fasse. La poésie, folle et échevelée, naît du désordre, du foutraque, de l’accumulation, de l’agencement défiant les sens, du cul par-dessus tête… Un piano, seule planche de salut déjouant le temps, au milieu d’une décharge de vieux ordinateurs, et trois clochards célestes. Gourou à la tête de cette jeune bande d’acrobates maniant hip hop, corde ou hula hoop, Nikolaus batifole au milieu des déchets et des contradictions. Il aime parler, beaucoup, de tout et de rien. ; disséquer, analyser, mettre en place d’inextricables rouages, œuvrer à sa propre chute si possible. Et autour pendant ce temps, tout se délite… Objectif non avoué ? Véhiculer « de l’espoir au-delà des pop corn et des anti-dépresseurs ».

vendredi 10 mars 20:00