Chargement des événements

Cédric Tiberghien est l’un des instrumentistes français les plus loués à l’étranger où on le considère comme « un exemple parfait d’élégance et un serviteur impeccable de la musique », mais il demeure paradoxalement assez rare dans son propre pays. Sa carrière internationale s’épanouit sur cinq continents, le voyant apparaître sur les scènes les plus prestigieuses du monde, y compris le Carnegie Hall à New York, le Musikverein de Vienne, la Salle Pleyel et le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Royal Albert Hall, la Philharmonie à Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Mozarteum de Salzbourg, l’Opéra de Sydney …

Le recevoir avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne qu’il dirigera pour ce concert  à La Passerelle de Saint-Brieuc est donc un véritable évènement. Il ouvre cette nouvelle saison avec un programme intégralement consacré à Mozart où, pour la première fois, il sera à la baguette et au piano.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Cédric Tiberghien

La carrière internationale de Cédric Tiberghien s'épanouit sur cinq continents, le voyant apparaître sur les scènes les plus prestigieuses du monde, y compris le Carnegie Hall à New York, le Kennedy Center à Washington, le Royal Albert Hall, Wigmore Hall, Queen Elizabeth Hall et Barbican Hall à Londres, la Salle Pleyel et le Théatre des Champs‐Elysées à Paris, la Philharmonie et la Konzerthaus à Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Mozarteum de Salzbourg, l’Opera de Sydney, ainsi que le Bunka Kaikan et l’Asahi Hall à Tokyo. Les moments forts des saisons venir comprennent des débuts avec le London Symphony Orchestra, une résidence avec l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg de nouveaux projets avec le City of Birmingham Symphony et l'Orchestre Philharmonique de Hambourg (Concerto No.3 de Rachmaninov avec Simone Young). Il continuera son cycle complet des concertos de Beethoven à Paris avec l’Orchestre National d’Ile de France et Enrique Mazzola. En récital, Cédric Tiberghien fera ses débuts à Chicago (Chicago Symphony Presents), Amsterdam (Muziekgebouw), Vienne (Konzerthaus), Séoul (Kunho Art Hall), sera de retour au Théâtre des Champs Elysées à Paris et pour de nombreux projets (notamment un cycle Bartok) au Wigmore Hall à Londres. Son dernier disque – un récital Szymanowski paru chez Hyperion en février 2014 ‐ a reçu un Diapason d'Or et les accolades unanimes de la presse musicale internationale ("Une masterclasse en virtuosité raffinée"‐ Gramophone; «Peu d'interprètes de cette musique combinent une telle clarté d'articulation avec une brillance si radieuse et un flair si virtuose. Une pianistique sophistiquée au plus au point."). La discographie de Cédric compte d’autre part les Variations Symphoniques de César Franck (Orchestre Philharmonique de Liège / François‐Xavier Roth, Cyprès), le Concerto No.1 de Brahms (BBC Symphony / Jiri Belohlavek, Harmonia Mundi), et six disques en récital chez Harmonia Mundi : Debussy, Variations de Beethoven, Partitas de Bach, Ballades de Chopin et Brahms, Danses Hongroises de Brahms, et Mazurkas de Chopin. Cédric a étudié au Conservatoire de Paris avec Frédéric Aguessy et Gérard Frémy, où il a reçu le Premier Prix en 1992 à l’âge de 17 ans. Il a été ensuite lauréat de plusieurs grands concours internationaux (Bremen, Dublin, Tel Aviv, Genève, Milan), avant de remporter le 1er Prix du prestigieux Concours Marguerite Long – Jacques Thibaud en 1998, ainsi que cinq prix spéciaux du concours, y compris le Prix du Public et le Prix de l’Orchestre. Ce succès a lancé sa carrière internationale, aboutissant à plus de 150 engagements dans le monde entier, dont 7 visites au Japon et des récitals à travers l’Europe. Avec plus de 60 concertos à son répertoire, Cédric Tiberghien est apparu avec les meilleurs orchestres internationaux et français, y compris le Boston Symphony, le Cleveland Orchestra, le National Symphony de Washington, le Seattle Symphony, la Philharmonie de Hambourg, la Philharmonie de Dresde, l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, le Budapest Festival Orchestra, la Philharmonie Tchèque, le BBC Symphony, le Sydney Symphony, le Melbourne Symphony, le Tokyo Philharmonic, l'Orchestre de Paris, Orchestre National de France et Orchestre Philharmonique de Radio‐France. Les chefs avec lesquels il a collaboré comprennent Christoph Eschenbach, Yannick Nezet‐Seguin, Louis Langrée, Ludovic Morlot, Stéphane Denève, Lionel Bringuier, Enrique Mazzola, Robin Ticciati, Jiri Belohlavek, Simone Young, Mstislav Rostropovitch, Myung‐Whun Chung, Kurt Masur, Ivan Fischer et Jeffrey Tate. Cédric Tiberghien entretient également une passion pour la musique de chambre, comptant parmi ses partenaires réguliers la violoniste Alina Ibragimova, l’altiste Antoine Tamestit et le violoncelliste Pieter Wispelwey. Son enthousiasme pour ce genre est illustré par les enregistrements qu’il a réalisés dans ce domaine – notamment quatre disques avec Alina Ibragimova: oeuvres de Schubert (Hyperion), oeuvres de Ravel et Lekeu (Hyperion), Szymanowski (Hyperion) et un cycle complet des sonates de Beethoven (Wigmore Live) et un récital de mélodie française avec Sophie Karthäuser (Cyprès).

Site Web : http://o-s-b.fr/

Coproductions / Mentions légales

Avec le soutien de la Fondation Banque Populaire de l’Ouest.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Orchestre Symphonique
de Bretagne
& Cédric Tiberghien

20€ avec abonnement (réduit : 12€)
28€ sans abonnement (réduit : 18€)
GENRE :
HORAIRE :
20:30
DURÉE :
1h40 / à partir de 10 ans.
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Direction et piano : Cédric Tiberghien

PROGRAMME

Wolfgang Amadeus Mozart

L’Enlèvement au sérail, ouverture
Concerto pour piano n°5 en ré majeur K. 175
Symphonie n°25 en sol mineur K.183
Concerto pour piano n°6 en si bémol majeur K. 238

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.