Chargement des événements

Lorenzo Gatto, violoniste déjà célébré sur de nombreuses scènes européennes, heureux détenteur du superbe Stradivarius « Joachim » de 1698 et Julien Libeer, attachant pianiste d’un grand raffinement qu’on a découvert à La Passerelle aux côtés de Camille Thomas (déc. 2016) affichent sur scène une réelle complicité. C’est que l’élégance ne s’apprend pas, ne se travaille pas, ne se simule pas : les deux musiciens belges ont cette vertu en partage. On assiste ici à la naissance d’un grand duo, déjà couronné pour son enregistrement de sonates de Beethoven en 2016 (Diapason d’Or, Choc Classica).

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Lorenzo Gatto

Né à Bruxelles (Belgique) en décembre de 1986, Lorenzo Gatto commence l'étude du violon à l'âge de 5 ans. Dès l'âge de 12 ans, il intègre le Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles dans la classe de Véronique Bogaerts où, il obtient à 17 ans, le diplôme supérieur de violon avec la plus grande distinction. Il se perfectionne ensuite auprès de Herman Krebbers aux Pays-Bas et de Augustin Dumay à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Lorenzo Gatto étudie actuellement à la Kunstuniversität de Craz et au Conservatoire de Vienne dans la classe de l'éminent pédagogue Boris Kuschnir.
2ème Prix et Prix du Public au prestigieux Concours Musical International Reine Elisabeth 2009, son talent a aussi été récompensé par de nombreux autres prix dont le 1er Prix et Prix du Public au Concours International RNCM de Manchester (à 18 ans) et le 1er Prix au Concours International Andrea Postacchini en Italie (à 16 ans). Dès l'âge de 12 ans, Lorenzo Gatto a été invité à jouer sur des scènes de renom telles que le Palais des Beaux Arts (Bozar) et Flagey à Bruxelles, la Philharmonie à Luxembourg, la salle Cortot à Paris, le Bridgewater Hall à Manchester, ... ainsi que dans les festivals de toute l'Europe. Il enrichit son expérience en jouant avec de nombreux orchestre, notamment avec le BBC Philharmonic Orchestra (sous la direction de V. Sinaisky), l'Orchestre National de Belgique (sous la direction de G. Varga), l'Orchestre Royal Philharmonique de Flandres (sous la direction de P. Herreweghe), l'Orchestre Philharmonique de Luxembourg (sous la direction de E. Kivrine), le Charlemagne Orchestra, le Brussels Philharmonic Orchestra, l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie,... et bien sûr par les diverses rencontres qu'il fait avec des grands musiciens tels que Herman Krebbers, Seiji Ozawa, Midori, Zakhar Bron, Salvatore Accardo, Viktor Pikayzen, Julian Rachlin, ...
Récemment, Lorenzo Gatto a enregistré des œuvres d'Enescu et Martinu sous le label Fuga Libera avec le pianiste Milos Popovic, ainsi que les trios à cordes et " La truite " de Schubert pour UT3-Records.
Elu " rising star " 2010-2011, Lorenzo Gatto se produira prochainement sur les plus grandes scènes européennes, dont le Birmingham Symphony Hall, la Cité de la Musique à Paris, le Wiener Musikverein, le Concertgebouw d'Amsterdam, ainsi qu'à Barcelone, Baden Baden, Hambourg, Cologne, Luxembourg, Athènes, etc.
Musicien engagé, Lorenzo Gatto a cofondé en 2007 l'asbl Cl4ssiK, dans le le but de sensibiliser les jeunes à la musique classique. Une tournée dans ce cadre a d'ores et déjà été programmée en 2010 et 2011.

Julien Libeer
Né en 1987 vers Bruxelles, le plus ancien  souvenir musical de Julien Libeer remonte au fameux documentaire sur l’enregistrement de 'West Side Story' par Leonard Bernstein. Le piano, qu’il commença à l’age de six ans, devint rapidement un loyal compagnon dans l’expression d’un amour de la musique qui jusqu’aujourd’hui se nourrit autant d’opéra, du répertoire de chambre et symphonique que des grandes partitions pour piano.
Pendant cinq années décisives, le pédagogue franco-polonais Jean Fassina fut le professeur patient, exigeant et sage que tout aspirant-musicien devrait avoir la chance de rencontrer. Cette expérience fut suivi par une collaboration toute aussi intense avec Maria João Pires, dont les conseils et le soutien continuent d’influencer profondément sa vision des choses.
Julien Libeer a été l’invité de salles telles le Palais des Beaux-Arts et Flagey à Bruxelles, le Théâtre de la Ville à Paris, la Barbican Hall de Londres, l’Auditorio Nacional de Madrid, le Palau de la Musica à Barcelone, ou encore le Concertgebouw d’Amsterdam. D’autres tournées l’emmènent entre autres au Japon (Tokyo, Sumida Tryphony Hall), au Liban (Beirut Chants festival) ou encore aux Etats-Unis (Miami International Piano Festival).
Il joue en concerto avec entre autres le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National de Belgique, deFilharmonie, Sinfonia Varsovia, le New Japan Philharmonic, sous la baguette de chefs tels Michel Tabachnik, Augustin Dumay, Serge Pehlevanian, Joshua Weilerstein, Enrique Mazzola, Christopher Warren-Green...
Chambriste très apprécié, il collabore régulièrement avec Augustin Dumay, Camille Thomas, Frank Braley, Maria João Pires, ainsi que Lorenzo Gatto avec qui il donne l’intégrale des sonates de Beethoven dans la saison 2015-2016.
Julien Libeer a étudié avec Daniel Blumenthal (Conservatoire de Bruxelles) et est artiste associé à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, où il s’est également formé en musique de chambre sous l’égide des membres du Quatuor Artemis. Il a reçu les conseils d’Alfred Brendel, Dmitry Bashkirov et Abdel Rahman El Bacha.
S'il s'est consciemment tenu loin du circuit des concours internationaux, il n'en a pas moins reçu, en 2008, le Prix Juventus (jeune soliste européen le plus prometteur), et fut élu Jeune Musicien de l’année par l’association de la presse musicale belge en 2010. En 2013, il reçoit le prix du public décerné chaque année par la radio Klara.
Très apprécié pour son éloquence, Julien Libeer est un invité régulier des médias belges et étrangers. Son travail a fait l’objet d’un documentaire (« Technique doesn’t exist », 2013), qui se trouve aussi sur YouTube. Habitant à Bruxelles, il passe la plupart de son temps libre à lire, nager ou regarder une bonne série, et est activement engagé dans un nombre de projet sociaux, tous fondé sur l’idée que la musique peut être une force transformatrice pour chaque personne prête à écouter.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Lorenzo Gatto & Julien Libeer

Schubert / Beethoven / Franck

20€ avec abonnement (réduit : 12€)
28€ sans abonnement (réduit : 18€)
HORAIRE :
20:30
Petit théâtre
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Lorenzo Gatto : violon
Julien Libeer : piano

PROGRAMME

Franz Schubert : Sonatine en ré majeur

Ludwig Van Beethoven : Sonate en do mineur op. 30/2

César Franck : Sonate en la majeur

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.