Les Petites Géométries

Justine Macadoux / Coralie Maniez

Jeune Public Dès 3/4 ans tarif normal : 10 €
tarif réduit : 8 €
tarif solidaire : 6 €
La Bobine 30 min Mobilité réduite
Distribution

Conception : Justine Macadoux et Coralie Maniez
Avec : Elisabetta Spaggiari et Jessica Hinds

Création son : Antoine Aubry
Création lumière : Mickaël Philis et Jean-Luc Chanonat
Regard extérieur : Benjamin Villemagne
Régie : Antoine Aubry

Biographie
Artistes

Justine Macadoux - auteure/interprète

Après s’être formée en sculpture aux arts appliqués (Olivierde Serres, Paris), Justine Macadoux se dirige, par le biais du clown et du mime, vers la marionnette. Elle suit la formation de l’ESNAM de Charleville Mézières (8ème promotion). Elle travaille depuis comme interprète (avec Jean-Pierre Larroche, Alice Laloy, Renaud Herbin, Claire Dancoisne) et construit également avec le collectif Mazette ! (pour Alice Laloy, Sylvain Maurice, Simon Delattre).

Coralie Maniez - auteure/interprète

Coralie Maniez rejoint le théâtre en suivant divers stages dans les domaines du masque, de la marionnette et de la scénographie. Depuis 2008, elle intervient en tant que peintre sculpteur aux ateliers décor de la MC93 de Bobigny (pour l’Opéra de Pékin, le magicien Abdul Alafrez, le violoniste Amy Flammer). Elle construit des marionnettes et accessoires (pour la Cie Philippe Genty, Cie Bouche à Bouche, Le collectif Mazette !) et travaille parallèlement comme interprète marionnettiste (avec Cécile Vitrant, Alan Payon, Ghislaine Laglantine).

Elisabetta Spaggiari - auteure/interprète 

Comédienne d’origine italienne, Elisabetta Spaggiari est diplôméeen Arts Visuels et du Spectacle à l’Université iuav de Venise et elle reçoit le certificat de fin d’études de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris. Elle joue en Italie et en France dans plusieurs compagnies de théâtre et travaille aussi dans de nombreux projets in situ qui impliquent la participation de différentesréalités sociales. Elles’occupe de formations théâtrales, elle est graphiste et dessinatrice. En 2017 elle suit une formation en Design Graphique à l’ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs).

Jessica Hinds - auteure/interprète

Formée à l’École Internationale de Théâtre de Jacques Lecoq, ellet ravaille principalement avec des compagnies de théâtre internationales qui défendent la création collaborative. Elle a participé à la création et a joué dans plusieurs spectacles de marionnette et théâtre d’objet, notamment sous la direction de Mervyn Miller pour Trigger Theatre, et avec la compagnie Franco-Anglaise, Green Ginger. Elle a collaboré avec la compagnie Teatro due Mondi sur un projet d’intégration des réfugiés en Italie, et avec Clean Break, une compagnie de théâtre qui aide les femmes à se réinsérer dans la société après une incarcération.

Coproduction/Mentions
Production : Ballet Cosmique
Production déléguée : Théâtre Paris-Villette
Soutiens : TJP, CDN de Strasbourg, la BatYsse, lieu dédié aux arts de la marionnette (Pélussin), Espace Périphérique (Mairie de Paris – Parc de la Villette)
Crédit photo : Antoine Aubry
La presse en parle

« Merveilleux et poétique ! » Lamuse

Une belle performance d’échange non verbal et pourtant poétique, animé et graphique, qui offre une multiplicité de lectures possibles. Des « variations cubiques » pour les tout-petits. » Télérama

Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Dessiner la tête au carré.

Deux bras, deux jambes, des pieds et des mains, mais… une tête en forme de cube : c’est intriguant. Sur cette boîte noire à cinq faces, il est possible, avec une craie, de tout dessiner. Les mains tâtonnent, gagnent en assurance et font apparaître des graffitis, un ciel étoilé, une ville ou une prairie. En s’y mettant à deux, les possibilités se multiplient, jusqu’à dessiner l’un sur l’autre des tableaux en mouvement ou des récits mystérieux.

Sur l’ardoise, Justine Macadoux et Coralie Maniez font défiler les images et ce geste revêt une nouvelle poétique. Habillé d’une bande-son taillée au cordeau, faite de captations directes (bruissement de l’éponge, crissement de la craie, respiration…), ce dialogue original se passe de mots.

Un spectacle à multiples dimensions : farceur et métaphysique.


Un goûter sera offert entre les deux représentations.