Chargement des événements

Ce qui est drôle dans cette œuvre, c’est déjà son sous-titre, « anti-pièce » : d’après l’auteur, vous allez voir une pièce qui n’en est pas une, et non seulement ça, mais une pièce qui s’oppose à toutes les pièces écrites jusque-là… « La Cantatrice chauve » ne se résume pas. Monsieur et Madame Smith reçoivent les Martin à la maison… Tout est anglais dans cette histoire, les gens, la pipe, le fauteuil, le journal, jusqu’au dix septième coup de la pendule… Même le silence est anglais. Les Smith, donc, reçoivent les Martin à la maison… Ils parlent de choses et d’autres sans rien échanger de personnel, on pense d’abord à une comédie de boulevard, une pièce intimiste à thèse, et puis cela dérape… C’est cette situation à la fois banale et universelle que choisit Ionesco pour finalement écrire une des pièces les plus comiques du XXème siècle.

Pierre Pradinas a choisi de mettre en scène La cantatrice chauve  parce qu’elle est une interrogation sur la  raison d’être de la représentation elle-même et qu’elle abolit la frontière traditionnelle entre tragique et comique. Il a réuni des acteurs très impliqués et capables de travailler dans un esprit de troupe. C’est un nouveau registre pour Romane Bohringer avec qui il réalise sa huitième collaboration dont la pièce Fantomas revient présentée à La Passerelle en 2005.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Eugène Ionesco -Pierre Pradinas et les comédiens

Eugène Ionesco Auteur dramatique et écrivain français d’origine roumaine, Eugène Ionesco (1909- 1994) est le fondateur de ce que l’on a appelé le « théâtre de l’absurde ». Ses premières pièces, ou plutôt «anti-pièces», dépourvues d’action, s’attachent à déstructurer le langage, symbole de l’aliénation, voire de l’exclusion. Bien que revenu à un langage plus classique dans la seconde partie de son oeuvre, Ionesco continue à témoigner de son « étonnement d’être », dénonçant la matérialité de cette vie terrestre qui détourne l’homme de sa quête spirituelle. Opérant une fusion constante entre le comique et le tragique, mêlant de manière très subtile l’humour à une profonde désespérance, il invente un théâtre où le non-sens et le grotesque aboutissent au fantastique. Après des débuts difficiles, où ses premières pièces se jouent devant des salles vides, vient la reconnaissance internationale et son théâtre, plus particulièrement La Cantatrice chauve, Les Chaises, Rhinocéros et Le Roi se meurt, est traduit dans toutes les langues. Très impliqué dans la lutte pour les droits de l’homme, il publie des chroniques et parcourt le monde. Durant les années quatre-vingt et quatrevingt- dix, il s’adonne à la peinture, thérapie contre la dépression. Avant-gardiste mais publié de son vivant dans la bibliothèque de la Pléiade, Satrape du Collège de Pataphysique et membre de l’Académie française, clown et mandarin, Ionesco aimait à déstabiliser et demeure une personnalité complexe à l’image de son oeuvre. Source : Bibliothèque Nationale de France Pierre Pradinas Il crée la compagnie du Chapeau Rouge en 1978 à Avignon avec un groupe de comédiens dont Catherine Frot, Yann Collette, Thierry Gimenez, Alain Gautré, Jean-Pierre Darroussin… Il choisit et met en scène les pièces qu’elle produit. Baptisé du nom d’une rue d’Avignon où une salle de danse transformée en théâtre accueille ses créations, le collectif se fait connaître en France et à l’étranger. De 1985 à 1987, Pierre Pradinas dirige le Centre Dramatique Régional de Picardie. De 1992 à 1998, le Chapeau Rouge est en résidence au Théâtre La Piscine de Châtenay-Malabry. De 2002 à 2014 Pierre Pradinas est directeur du Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin. Passionné par le travail avec les comédiens, il s’investit également dans la transmission. Il est ainsi à l’origine de la création de l’école du Passage avec Niels Arestrup en 1990. De 1995 à 1997, il enseigne l’art dramatique à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (Ensatt). De 2002 à 2014, parallèlement au Théâtre de l’Union, il dirige l’Académie, École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin. Ses dernières mises en scène : 2014 Oncle Vania d’Anton Tchekov avec Romane Bohringer, Scali Delpeyrat, Matthieu Rozé, Thierry Gimenez, Aliénor Marcadé- Séchan, Gabor Rassov, Vladimir Barbera 2013 Scènes de la vie au XXème siècle d’après Bertolt Brecht, avec Vladimir Barbera, Stéphane Bensimon, Guillaume Delalandre, Élisa Delorme, Timothée François, Léa Miguel, Nolwenn Peterschmitt, Elsa Ritter, Jean-Baptiste Tur 2013 Mélodrame(s) ! de Gabor Rassov, avec Romane Bohringer, Thierry Gimenez, Matthieu Rozé, Bruno Salomone, Warren Zavatta 2013 Des biens et des personnes de Marc Dugowson, avec Brigitte Catillon, Aurélien Chaussade, Thierry Gimenez, Aliénor Marcadé-Séchan, Gabor Rassov, Matthieu Rozé, Thierry Payen 2012 Ubu roi d’Alfred Jarry, avec Hovnatan Avedikian, David Ayala, Jean- François Bourinet, Danik Hernandez, Gabor Rassov, Camille de Sablet et les comédiens de l’Académie - Séquence 7 2012 Les amis du placard de Gabor Rassov à la Pépinière Théâtre, avec Didier Bénureau, Romane Bohringer, Aliénor Marcadé-Séchan, Matthieu Rozé. 2010 Les amis du Président d’Alain Gautré, avec Thierry Gimenez, Stéphan Wojtowicz 2010 29 degrés à l’ombre & Embrassons-nous Folleville ! de Labiche, avec Romane Bohringer, Gérard Chaillou, Thierry Gimenez, Gabor Rassov, Matthieu Rozé 2008 Le mariage forcé de Molière au Studio-Théâtre de la Comédie Française (reprise du 27 mai au 11 juillet 2010 au Studio-Théâtre de la Comédie Française). 2007 L’Enfer de Gabor Rassov, d’après La Divine Comédie de Dante Alighieri, avec David Ayala, Ardag Basmadjian, Romane Bohringer, Thierry Gimenez, Stéphane Godefroy, Danik Hernandez, Nathalie Loriot, Joan Mompart, Gabor Rassov, les musiciens Jean-Fi Dary et Christophe Minck Spectacle nommé aux Molières. 2007 Maldoror d’après Les chants de Maldoror du Comte de Lautréamont, avec David Ayala (reprise à la Maison de la Poésie à Paris du 2 au 26 juin 2010). Romane Bohringer En 1991, Romane Bohringer est révélée au théâtre dans La tempête, mise en scène par Peter Brook. Elle travaille depuis avec Hans Peter Cloos (Roméo et Juliette, Lulu) - Irina Brook (La ménagerie de verre, Labonne âme de Se-Tchouan, Lampedusa Beach), Michel Didym (Face de cuillère de Lee Hall, J’avais un beau ballon rouge d’Angela Dematté), Adeline Defay (À la recherche du temps perdu de Marcel Proust), Pierre Pradinas (Leconte d’hiver de Shakespeare, Fantômas revient, L’Enfer, Les Amis du placard et Mélodrame(s) ! de Gabor Rassov, 29 degrés à l’ombre et Embrassons-nous, Folleville ! d’Eugène Labiche, Oncle Vania d’Anton Tchekov) et Philippe Rebbot (Un privé à Babylone de Richard Brautigan). Au cinéma, Romane Bohringer reçoit en 1992 le César du meilleur jeune espoir féminin pour le film de Cyril Collard Les nuits fauves. Elle choisit souvent des oeuvres exigeantes, aux côtés de réalisateurs aussi divers que Claude Miller (L’accompagnatrice), Martine Dugowson (Portraits chinois), Yves Angelo (Le colonel Chabert), Agnieska Holland (Rimbaud Verlaine), Bigas Luna (La Femme de chambre du Titanic), Olivier Dahan (Le Petit Poucet), Benoît Cohen (Nos enfants chéris), Chantal Richard (Lili et le baobab), Richard Bohringer (C’est beau une ville la nuit), Maïwenn Le Besco (Le Bal des actrices), Gilles Bourdos (Renoir). Aliénor Marcadé-Séchan Formée à l’École de la Belle de Mai, puis au Studio Théâtre d’Asnières dirigé par Jean-Louis Martin-Barbaz. Elle joue sous la direction de Jean-Claude Grinevald, Patrick Simon, Panchika Velez, Yveline Hamon, Claudia Morin, et Claire Lapeyre-Mazérat. Elle travaille avec Thomas Quillardet Les Quatre Jumelles de Copi, Normalement de Christine Angot, Les Autonautes de la Cosmoroute de Julio Cortàzar, pièce créée au Théâtre de l’Union et reprise au Théâtre National de La Colline en 2012. En 2007, elle joue dans Les Métamorphoses d’Ovide, spectacle dirigé par Silviu Purcarete au Luxembourg. De 2006 à 2009, elle joue le spectacle Les Forains de Stephan Wojtowicz dans une mise en scène de Panchika Velez. Elle joue dans plusieurs productions sous la direction de Pierre Pradinas, Les Amis du placard, pièce de Gabor Rassov, Des Biens et des personnes de Marc Dugowson ainsi que dans le projet franco-brésilien Nus, féroces et anthropophages. Et en 2015, Oncle Vania d’Anton Tchekov. Elle tourne à la télévision avec Gaëtan Bevernaege le téléfilm Les amis à vendre. Matthieu Rozé Depuis 1988, Matthieu Rozé a interprété différents rôles au théâtre, sous la direction de Danielle Dubreuil, Jacques Rosny, Annick Blancheteau, Françoise Petit, Ivan Morane, Marion Bierry, Gérard Moulévrier, Panchika Velez… Au cinéma, il a travaillé avec Michel Legrand, Claude Pinoteau, Sophie Deflandre, Ivan Calberac, Matthieu Delaporte… Il a réalisé deux courts métrages : Petit Poucet (Grand Prix du Festival de l’Alpe d’Huez) et Félicitations. Matthieu Rozé a tourné dans une soixantaine de téléfilms. Pendant 5 ans, il a tenu un des rôles titres de la série Central Nuit. Après Embrassons-nous Folleville ! d’Eugène Labiche, Les amis du placard et Mélodrame(s) de Gabor Rassov, Des biens et des personnes de Marc Dugowson et Oncle Vania d’Anton Tchekhov, La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco est sa sixième collaboration avec Pierre Pradinas. Stephan Wojtowicz Stephan Wojtowicz est auteur et comédien. Il a écrit pour le théâtre : La Photo de papa, La Sainte Catherine (Molière meilleur auteur 2006), Les Forains mis en scène par Panchika Velez. En tant que comédien, il a travaillé sous la direction de Jacques Échantillon, Jean-Paul Tribout, Christophe Lidon, José Paul & Agnès Boury, Jacques Nichet, Stéphane Hillel, Panchika Velez, Pierre Pradinas. Au cinéma et à la télévision, il a tourné récemment sous la direction de Stéphane Brizé, Éric Lavaine, Jean Becker, Mona Achache, Hugues Martin, Guillaume Nicloux, Charles Nemes… Jérémy Colas Il entre au Conservatoire National d’Art Dramatique de Montpellier dirigé par Ariel Garcia Valdes 2000/2003, puis à l’Académie Théâtrale de l’Union à Limoges dirigé par Pierre Pradinas et Paul Chiributa 2003/2005. Il joue sous la direction d’Hala Ghosn, d’Eric Houguet , de Filip Forgeau , de Sandrine Le Mevel Hussenet , de Gigi Tapella, de Marion Guerrero , de Laurence Such, d’Arnault Mougenot, de Mélanie Robert , de Nicolas Oton, de Serge Valletti , de Camille Gorde, de Sarah Siré , d’Alice Tedde . Julie Lerat-Gersant À 31 ans, Julie Lerat-Gersant est actrice et dramaturge. Après une formation à l’Actéa à Caen, elle continue sa formation à L’Académie de l’Union, École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin de 2003 à 2005. En 2006, elle cofonde la compagnie La Piccola Familia, dirigée par Thomas Jolly. Elle a travaillé sous la direction de Michel Didym, Christian Taponard, Claudia Stavisky, Pierre Pradinas, Olivier Lopez, Thomas Jolly, Charline Porrone, Laurianne Baudouin… Très intéressée par l’écriture contemporaine, elle rédige un mémoire sur La quête des origines chez Wajdi Mouawad, et écrit deux pièces : Picollina mia, Passe du temps près des vagues ainsi qu’un roman pour pré-adolescents : Chic ! Après L’homme aux valises de Ionesco, La cantatrice chauve est sa seconde collaboration avec Pierre Pradinas. Christophe Garcia Formé par Françoise Merle ainsi qu’à l’Ecole du Théâtre de Chaillot dirigée par Antoine Vitez, il a joué dans une cinquantaine de spectacles notamment sous la direction d’Olivier Py, Jean-Luc Lagarce, François Berreur, Jean-Luc Revol, Jean Macqueron, Stéphane Auvray-Nauroy, Julien Kosellek, Michel Fau, Marianne Clévy, Alexander Lang, Saskia Cohen-Tanuggi, Lisa Wurmser, Thomas Quillardet, Pierre Guillois, Marie Rémond, Cédric Orain…

Coproductions / Mentions légales

Production déléguée : Compagnie le Chapeau Rouge
Coproduction : Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin // La Passerelle, Scène nationale de Saint Brieuc//Bonlieu Scène nationale Annecy // Acte 2 // Théâtre de la Manufacture – CDN Nancy-Lorraine.

Création Octobre 2016

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

La Cantatrice Chauve

Eugène Ionesco
Pierre Pradinas

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
HORAIRE :
20:30
DURÉE :
1h25 / à partir de 10 ans.
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Textes : Eugène Ionesco

Mise en scène : Pierre Pradinas

Avec :
Romane Bohringer : Mme Smith
Christophe Garcia : Le Capitaine des pompiers
Julie Lerat-Gersant : Mary, la bonne
Aliénor Marcadé-Séchan : Mme Martin
Matthieu Rozé : M. Martin
Stephan Wojtowicz :  M. Smith

Créatrice costumes : Ariane Viallet
Musique : Christophe «Disco» Minck & the Recyclers
Régisseur général : Olivier Beauchet-Filleau
Régisseur son : Frédéric Bures
Maquillage et coiffure : Catherine Saint Sever
Scénographie : Orazio Trotta / Simon Pradinas
Assistant à la mise en scène : Aurélien Chaussade

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.