Chargement des événements

Attraction émotionnelle

Chorégraphe contemporain majeur, Angelin Preljocaj alterne pièces narratives et laboratoires de recherche. Si Empty Moves, présenté en 2010 à La Passerelle, appartenait à cette dernière catégorie, Gravité se place à la croisée des ces deux écritures : aux tableaux d’ensemble époustouflants de vivacité succèdent des séquences plus contemplatives, capsules d’apesanteur.

Sur une bande-son puisée chez Ravel, Bach, Daft Punk, Xenakis ou Glass, les douze interprètes démontrent leur absolue maîtrise des compositions du chorégraphe : du néoclassique au contemporain, la puissance de la danse et la force de gravitation se répondent, transcendées par les lumières d’Eric Soyer.

La lune éclaire ; la terre joue son rôle d’aimant ; les corps tournent en orbite sur le Boléro ; l’arabesque se déplie au ralenti : un spectacle d’une force rare. Hypnotique.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Angelin Preljocaj

Né en France de parents albanais, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner. En 1980, il part pour New York afin de travailler avec Zena Rommett et Merce Cunningham, puis continue ses études en France auprès de la chorégraphe américaine Viola Farber et du français Quentin Rouillier. Il rejoint ensuite Dominique Bagouet jusqu’à la création de sa propre compagnie en 1985. Il a chorégraphié depuis 52 pièces, du solo aux grandes formes.
Angelin Preljocaj s’associe régulièrement à d’autres artistes dans des domaines divers tels que la musique (Goran Vejvoda, Air, Laurent Garnier, Granular Synthesis, Karlheinz Stockhausen), les arts plastiques (Claude Lévêque, Subodh Gupta, Adel Abdessemed), le design (Constance Guisset), la mode (Jean Paul Gaultier, Azzedine Alaïa), le dessin (Enki Bilal) et la littérature (Pascal Quignard, Laurent Mauvignier)…
Ses créations tournent dans le monde entier (environ 110 dates par an) et sont reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes, c’est le cas notamment de La Scala de Milan, du New York City Ballet et du Ballet de l’Opéra national de Paris.

Aujourd’hui composé de 24 danseurs permanents, le Ballet Preljocaj est installé depuis octobre 2006 au Pavillon Noir à Aix-en-Provence, un lieu entièrement dédié à la danse.

Le Ballet Preljocaj est déjà venu à La Passerelle avec Empty moves (part I & II) (2010/2011), Near life experience (2004/2005), Helicopter et Le sacre du printemps (2002/2003).

Site Web : http://www.preljocaj.org/

Coproductions / Mentions légales

Production : Ballet Preljocaj
Coproduction : Chaillot - Théâtre National de la Danse – Paris ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Biennale de la danse de Lyon 2018 ; Grand Théâtre de Provence ; Scène Nationale d’Albi ; Theater Freiburg (Allemagne)

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Gravité

Ballet Preljocaj

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
GENRE
HORAIRE
20:00
DURÉE
1h20
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Angelin Preljocaj

Musiques : Maurice Ravel, Johann Sebastian Bach, Iannis Xenakis, Dimitri Chostakovitch, Daft Punk, Philip Glass, 79D

Avec : Baptiste Coissieu, Leonardo Cremaschi, Marius Delcourt, Léa De Natale, Antoine Dubois, Isabel García López, Véronique Giasson, Florette Jager, Laurent Le Gall, Théa Martin, Víctor Martínez Cáliz, Nuriya Nagimova

Costumes : Igor Chapurin

Lumières : Éric Soyer

Assistante répétitrice : Cécile Médour

Choréologue : Dany Lévêque

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.
Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle