Chargement des événements

Ecouter Denez, c’est traverser le temps. Sa voix, sa poésie, son souffle, sa musique prennent racine en terre bretonne et s’adressent au monde. Avec son neuvième album, « Mille chemins » (sortie mai 2018 Coop Breizh), l’artiste inclassable affirme une musique de fusion, métissée, alliant instruments acoustiques et sonorités électro. Entrelacements entre cornemuse écossaise, qanûn turc, violon orchestral, beats et boucles, bombarde saturée, guitare en open tuning et scratch. Rythmes du hip-hop mariés à celui de l’andro, la gwerz soufflant dans les rues du Bronx… Comme une synthèse de tous les chemins que Denez a empruntés jusqu’à présent… Et aussi quelque part un aboutissement. L’intensité des émotions, l’énergie de la transe, le mélange de couleurs et de rythmes, les paysages sonores surprenants, la puissance des récits, et bien sûr la voix unique et vibrante de Denez, sont au cœur de ce nouvel album étonnant et magique à découvrir sur scène.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Denez

Denez est né en Bretagne, en Pays de Léon, près de Roscoff et de l'île de Batz le 17 février 1966. Son enfance est marquée par ses promenades dans ses paysages sauvages, le long des grèves parsemées de rochers impressionnants, l'Île de Batz à l'horizon. La beauté de ces paysages suscitent chez lui l'envie de dessiner, de peindre. C'est dans ce lieu également que Denez entend parler breton, il est émerveillé par les sonorités de cette langue et il s'y intéresse.
A l'adolescence, il fait des rencontres déterminantes cette fois-ci avec des chanteurs. Jacques Brel le bouleverse, à travers les albums et les images de concerts : sa voix, son énergie sur scène entrent en résonance avec ses ressentis. A la même époque, il assiste à une des prestations des trois soeurs Goadec ; les chants très anciens qu'elles interprètent ce jour-là provoquent en lui une émotion si intense qu'il décide de chanter en breton. Denez commence à chanter en public dans les festoù-noz. Il poursuit un cursus universitaire en Arts Plastiques à Rennes tout en continuant ses études de la langue bretonne dans le Département Celtique de cette Université. C'est alors que Denez fait une rencontre déterminante, il rencontre Stéphanie Pontfilly celle qui deviendra plus tard son épouse et manager, elle-même étudiante en 5ème année à l'Université de Lettres.
En 1992, Denez bouscule tous les clichés en acceptant le pari de chanter seul a cappella des chants traditionnels ("Gwerz" et "Kan ha Diskan") aux Transmusicales de Rennes devant un public Rock. Son concert est un triomphe et lui ouvre les portes des grandes rencontres musicales telles, le Festival Coup de Coeur Francophone au Québec (1994) ou Euromusica au Portugal (1995) ...
En 2001, le réalisateur britannique Ridley Scott (Gladiator, Alien) et le compositeur Hans Zimmer (Rain Man, Pirates des Caraïbes), conquis par la voix de Denez, intègrent "Gortoz a ran" une de ses compositions chantée en duo avec Lisa Gerrard, dans la B.O. du film américain "Black Hawk Down" (La Chute du Faucon Noir), récompensé par deux Oscars. La même année, Denez est sollicité par le compositeur français Yvan Cassar pour participer à la B.O. du film documentaire "L'Odyssée de l'Espèce" réalisé par Jacques Malaterre. Il écrit deux chansons "Migration" et "Au bout du monde" dont il co-compose la musique avec Yvan Cassar. Denez dans son quatrième album "Sarac’h" (2003) fait appel à quelques-unes des plus grandes voix féminines du monde : Lisa Gerrard ("Dead Can Dance"), Yanka Rupkina (la soliste du "Mystère des Voix Bulgares"), Karen Matheson ("Capercaillie"), Marie Boine...
Depuis, Denez s’est produit au Stade de France (2003), aux Transmusicales de Rennes (2003), au Théâtre de la Ville de Paris (2004), au Stimmen Festival en Allemagne (2004), à la Filature Scène Nationale de Mulhouse (2004), au Festival Celtic Connexion en Ecosse (2004), au Fanal Scène Nationale de Saint-Nazaire (2004), au Festival Trans en Chine de Pékin (2005), au Vestfold Festspillene en Norvège (2005), au Festival Mitte Europa en République Tchèque (2006), au Théâtre Rozrywki en Pologne (2007), au Théâtre Antique de Vienne (2008), à l’Equinoxe scène nationale de Châteauroux (2008), au Théâtre Anne de Bretagne, scène nationale de Vannes (2009), à l’Espacio Cultural Caja Canarias aux Iles Canaries (2009), à La Halle au Château à Delémont en Suisse (2010), à la Salle des Musiques Actuelles La Carène à Brest (2011), au Festival Interceltique de Lorient (2011), à La Passerelle scène nationale de Saint-Brieuc (2012), au Festival Eurofonik à la Cité des Congrès à Nantes (2012), au Festival « A Fleur de Peau » à Carmaux (2013), au Festival de Cornouaille (2014), au Théâtre National de Bretagne à Rennes (2015), au festival « Les Vieilles Charrues » à Carhaix (2016), au Paléo Festival à Nyon en Suisse (2016),...
En 2011, la grande chanteuse soprano australienne Greta Bradman reprend le titre "Gortoz a ran" sur son album "Grace" (Sony Music) sur lequel figurent également Haendel, Caccini, Elton John,... En 2012, le réalisateur français Olivier Dahan ("La Môme" récompensé par deux Oscars et un Golden Globe) et le compositeur Guillaume Roussel incluent la chanson de Denez "Gortoz a ran" dans la B.O. du film Les Seigneurs.
En 2015, Denez sort son cinquième album. Tout acoustique et entièrement constitué par ses compositions (paroles et musique) il est unanimement salué par la critique et reçoit l'adhésion d'un large public. Quelques mois après sa sortie, un CD de quatre titres remixés par James Digger accompagne l'album avec pour invité Masta Ace, une des figures emblématiques du rap américain et référence, entre autres, de Eminem. En 2016, Denez se voit décerner par les Rencontres Poétiques Internationales de Bretagne parrainées par l'UNESCO, le prix IMRAM de la poésie pour l'ensemble de son oeuvre en langue bretonne.
En 2016 également, la chanson « Gortoz a ran » de Denez est utilisée dans la B.O. d'un des épisodes de la célèbre série américaine « South Park » (5 Emmy Awards) et diffusée aux Etats-Unis sur la Chaine « Comedy Central ».
Peu après la tournée de l'album "Ul liorzh vurzhudus," il sort son second live intitulé "A-unvan gant ar stered - In unison with the stars" accompagné par un DVD du concert donné au Zénith de Caen lors des "Breizh Night 2016" (captation Paris Première).
En 2018, Denez collabore avec le grand organiste suédois Gunnar Idenstam (Prix international de Chartres) à la cathédrale Saint-Maurice d'Angers (festival "Le Printemps des Orgues") ainsi qu'avec l'Orchestre Symphonique de Bretagne pour plusieurs concerts (Salle "Les Jacobins" à Rennes, Festival Étonnants Voyageurs" à Saint-Malo...)

Site Web : https://www.denez.fr/
A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Denez

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
GENRE
HORAIRE
20:30
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Denez Prigent, chant
Jonathan Dour, violon
Antoine Lahay, guitare
Arno Herry, beatmaker
Cyrille Bonneau, cornemuse
Jérôme Séguin, contrebasse
Thomas Ostrowiecki, percussions
Maelle Vallet, harpe
Mathilde Chevrel, violoncelle
Floriane Lepotier, violon

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.
Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle