Andromaque (Je crains de me connaître en l’état où je suis)

Racine / Lena Paugam

Théâtre Dès 14/15 ans tarif normal : 15 €
tarif réduit : 9 €
tarif solidaire : 6 €
Théâtre Louis Guilloux 2h15 Mobilité réduite
Distribution

Texte : Jean Racine
Mise en scène : Lena Paugam
Assistanat à la mise en scène, à la dramaturgie : Carla Azoulay-Zerah

Avec : Ariane Blaise, Agathe Bosch, Romain Gillot, Basile Lacoeuilhe, Ghislain Lemaire, Lena Paugam, Chloé Ploton, Loïc Renard

Scénographie : Lena Paugam, assistée par Léa Gadbois-Lamer
Création lumières : Jennifer Montesantos
Création sonore : Félix Philippe
Création costumes : Léa Gadbois-Lamer assistée par Eloïse Simonis
Régie générale : Joshua Lelievre-Deslandes

Administration : Peggy Loret-Barot
Production : Philippe Sachet
Diffusion : Solange Thomas (CPPC)

Biographie
Lena Paugam

Lena Paugam est artiste de théâtre. Son approche de la scène est liée à une attention pour la musicalité des œuvres, elle s’intéresse particulièrement aux rythmes qui caractérisent la présence de l’acteur et travaille souvent en collaboration étroite avec les auteurs qui écrivent pour elle. Entre 2015 et 2018, elle était artiste associée à La Passerelle, scène nationale de St-Brieuc. 

Après une Licence de Philosophie (Paris 1) et un Master de recherche en Etudes Théâtrales (Paris 3), Lena Paugam a été formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2012). Elle a également soutenu en 2017, au sein du dispositif SACRe (PSL University), une thèse de doctorat en recherche-création dans le domaine du théâtre.

Entre 2012 et 2016, elle a réalisé un cycle de huit pièces artistiques intitulé « La Crise du désir, espaces d’incertitudes, états de suspension ». Cette période, lui ayant permis d’explorer le rapport entre désir et sidération chez Claudel, Duras et Norén, s’est achevée par la création d’un diptyque réunissant deux variations autour des Trois Sœurs de Tchekhov : Les Cœurs Tétaniques, de Sigrid Carré Lecoindre et Les Sidérées, d’Antonin Fadinard.

En tant que comédienne, au théâtre, elle a successivement travaillé avec Grégoire Strecker, Linda Duskova, Xavier Maurel et Claire Chastel. Pour le cinéma, elle a interprété l’un des rôles principaux de L’Ombre des Femmes, de Philippe Garrel (Quinzaine des réalisateurs, 2015).

En 2012, elle a fondé la Compagnie Lyncéus à Binic (22) et a travaillé, dès 2013, à la création du Lyncéus festival, dédié aux écritures contemporaines in situ. En 2015, la Cie Lyncéus s’est transformée en collectif d’artistes.

La Compagnie Alexandre est née en 2017 à St-Brieuc (22). Cette association porte les projets que développe Lena Paugam indépendamment du Collectif Lyncéus, notamment trois créations de monologues : Hedda, de Sigrid Carré Lecoindre (2018), Echo, de Xavier Maurel (2019), et Lamentito de Milène Tournier (2020).  Une mise en scène d’Andromaque de Jean Racine est en cours de production.

Enfin, depuis 2018, Lena Paugam mène un nouveau cycle de recherche autour de la notion d’Idiotie. Ce cycle, initié par La Communauté des têtes folles, d’après Les Idiots de Lars Von Trier (Lyncéus festival 2018), se poursuit avec un travail sur L’Idiot de Dostoïevski sous forme de série théâtrale montée avec une troupe de comédiens amateurs et avec le projet Li(g)ne, commande d’écriture passée à l’autrice Babouillec (création prévue pour 2022).

Coproduction/Mentions
Production : Compagnie Alexandre
Coproducteurs :
La Passerelle - scène nationale de Saint-Brieuc, Théâtre National de Bretagne - centre dramatique national de Rennes, Théâtre de Lorient - centre dramatique national de Lorient, L’Archipel, pôle d’action culturelle Fouesnant-les Glénan, le Quartz - scène nationale de Brest, le Moulin du Roc – scène nationale de Niort, le Théâtre de Rungis.

Soutiens :
Les Bords de scène à Juvisy sur Orge, Adami, Spedidam, Centquatre-Paris.
Partenaires :
Ville de Saint-Brieuc, Conseil départemental des Côtes d’Armor, Région Bretagne,
Ce spectacle bénéficie d’une aide à la production du Ministère de la Culture : Drac de Bretagne et DGCA.

Crédit photo : Pauline Le GOFF
Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Écouter palpiter les vers de Racine et souffler le vent de l’insurrection.

Dix années ont passé depuis la guerre de Troie qui a vu les Grecs, vainqueurs, assassiner Hector, et faire prisonniers sa veuve Andromaque et son fils. En Épire, où tous deux sont gardés captifs chez le roi Pyrrhus, se noue un entrelacs de désirs à sens unique : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort.

Manipulation, duplicité, mensonge : tout, chez Racine, est savamment dosé, sans temps mort ni chute de rythme, pour que le suspense reste entier. Andromaque choisira-t-elle de rester fidèle à son époux ou de sauver son fils ?

On résume souvent l’intrigue d’Andromaque en une tragique histoire d’amour. Lena Paugam y voit une pièce émancipatoire, où palpite le danger propre à l’insurrection. Révolutionnaire.