Jamais assez de danser !

_DSC1976

Aujourd’hui, Laurence (secrétaire de direction et responsable de l’accueil artiste) et moi, on se rend au premier atelier danse de la saison. Ces ateliers ont lieu à chaque spectacle de danse que nous recevons à La Passerelle. Un ou plusieurs intervenants du spectacle viennent nous expliquer comment ils travaillent et surtout nous faire danser pendant 2 heures.

Pour ceux qui suivent mes articles, vous savez déjà que la danse est une de mes passions alors autant vous dire que je suis plutôt impatiente et curieuse de voir ce qu’il va se passer ce soir. Bref, enfilez vos joggings, c’est parti pour un cours de danse en accéléré.

Les 25 danseurs et danseuses du jour arrivent progressivement. C’est Isabelle Kurzi, accompagnée de Vincent Delétang, danseurs dans Jamais Assez de Fabrice Lambert qui mènent la danse. Isabelle nous invite à nous asseoir pour quelques explications. « Il faut voir la danse comme une architecture. Votre corps est à considérer comme une structure. Il faut réfléchir à ce qui bouge et ce qui ne bouge pas, quels sont les piliers de vos mouvements. »

_DSC1934

En gardant cela à l’esprit, on se met à danser ! Première consigne, ne mobiliser que sa colonne vertébrale dans ses mouvements. Autant vous dire que la plupart d’entre nous n’ont pas l’habitude de mobiliser uniquement cette partie de notre corps quand nous dansons. Deuxième exercice, penser que son espace de danse est matérialisé par un cube autour de nous avec trois étages et 8 directions. C’est imagé et on revient à notre histoire d’architecture du début : facile !

 

_DSC1949

Mais ça se complique ! On doit maintenant combiner ces exercices pour danser dans un espace personnel en pensant aux directions, aux mouvements de la colonne vertébrale, aux différents appuis que l’on prend, à la projection du regard, aux mouvements des autres autour de nous… Et ça marche, on joue le jeu et c’est beau !

 

_DSC1951

 

Tout le monde a le sourire et tombe d’accord, ces exercices nous ont obligés à sortir de notre zone de confort et à faire preuve de créativité tout en gardant les consignes de départ en tête. Une des participantes me confie : « c’était vraiment bien, ce sont des choses qui vont nous servir toute notre vie lorsqu’on dansera ! ».

De plus, les artistes nous racontent que ce qu’on fait là, on va le retrouver dans le spectacle Jamais Assez. On a tous très hâte de voir ce que ça va donner sur scène !

A bientôt pour de nouvelles aventures à La Passerelle,

#Justine

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *