La Passerelle
LES CONFERENCES

18H30 / ENTREES LIBRES

PAR

BRIGITTE PROST

Brigitte Prost est critique dramatique et maître de conférences en études théâtrales à Rennes 2- Université européenne de Bretagne dont elle co-dirige le département des Arts du spectacle. Elle est notamment l’auteur d’ouvrages sur Le Tartuffe (1999) et L’Avare (2009) de Molière ainsi que sur le Répertoire classique sur la scène contemporaine (2010).

Tchekhov et Oncle Vania, une porte ouverte sur l’histoire culturelle de la Russie et sur une nouvelle dramaturgie.

mercredi 5 novembre 18h30
Par ce rendez-vous en diptyque, nous reviendrons d’abord sur l’histoire de Tchekhov afin de mieux recontextualiser son œuvre dans la Russie de la fin du XIXe siècle, puis nous définirons les caractéristiques de la dramaturgie de cet auteur à travers Oncle Vania et un florilège d’autres textes.

Comment la pièce de Mike Bartlett, Contractions, s’inscrit-elle dans l’histoire plus vaste d’un théâtre social et politique?

mardi 16 décembre 18h30
« L’art historique », et non pas seulement la vraisemblance, est « le fondement de l’art dramatique » pour Denis Diderot. Les Romantiques développent à leur tour un drame historique que les naturalistes pensent en termes socio-politiques. Nous verrons comment au XXe et XXIe siècle, cette veine d’un théâtre engagé est particulièrement importante.

« Tristan et Iseult, de la légende arthurienne aux variantes contemporaines ou la naissance d’un mythe »

mercredi 4 février
Tristan et Iseut vous sera conté dans tous ses états depuis la légende arthurienne du XIIe siècle jusqu’à la lecture qu’en propose Eric Vigner, en passant par Wagner et Peter Sellars. Aussi est-ce toute la vitalité d’une histoire qui porte en elle les germes d’un mythe que nous vous dévoilerons…

PAR

DANIEL DOBBELS

Chorégraphe, danseur et penseur de la danse.
www.delentredeux.fr

" Danse et théâtre ? Relation toujours inégale : ils s'attirent et se repoussent, liés par une sorte d'amour empêché et contrarié, l'un cherchant, même aimanté, à prendre le pas sur l'autre qui, de son côté, pose ses pas sur des sols incertains, dans des espaces que la scène dite théâtrale n'explore qu'avec défiance ou réticence. Ce que l'on a nommé "danse-théâtre" (Pina Bausch par exemple) n'est peut-être qu'un pis-aller. Une divergence existe entre eux qui se joue sur la fonction du geste, du mouvement et de leurs destinées. De Sophocle, Eschyle à Beckett, Brecht, Koltès, Grotowski et Artaud, ces trois conférences proposent comme un parcours dérivé dont une certaine attente de ce que peut le corps dans son rapport à la parole et au texte, enjeux d'un sens toujours compromis par l'Histoire, sera approchée en ayant en mémoire cette affirmation d'Artaud (datant de 1948) : " La danse, et par conséquent le théâtre, n'ont pas encore commencé à exister ».

  • samedi 15 novembre 18h30
  • mardi 9 décembre 18h30
  • mardi 28 avril 18h30
PAR

DENIS GUENOUN

Denis Guénoun est un homme de théâtre, metteur en scène, universitaire et écrivain français. Professeur émérite de littérature française et de théâtre à l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, il est l'auteur d’œuvres théâtrales et d’ouvrages de philosophie. Il a réalisé de nombreuses mises en scène dont « Qu’est ce que le temps » et « Artaud-Barault » présentées à La Passerelle.

Les répétitions au théâtre
Entre pédagogie et invention

vendredi 9 janvier 18h30
Que fait-on pendant les répétitions au théâtre? Comment penser la nature de cette activité, si centrale pour le travail des acteurs et des metteurs en scène? S'agit-il simplement de mise en place, d'organisation de la représentation, ou bien est-ce le moment où il se produit du nouveau, où un acte artistique émerge et prend forme?