Chargement des événements

Fresque familiale d’amour et de névroses

Atoll, un gars dans la quarantaine à qui tout a un peu échappé (l’amour, le travail, les amis) semble n’avoir jamais vraiment quitté l’adolescence. À moins que ce ne soit le regard que Maman porte sur lui.

On ne sait qui de ces deux-là est le plus sain d’esprit. Maman insiste pour qu’Atoll prenne ses médicaments. C’est vrai qu’avec sa tentative de suicide et ses visions, il n’a pas l’air très stable. Mais Maman, de son côté, a oublié qu’Atoll avait une sœur.

Écrite dans une langue qui siffle et fuse, cette fresque familiale d’amour et de névroses avance dans une tension constante et tient le spectateur en haleine. Le collectif Denisyak valse entre humour et horreur, entre tragédie antique et peinture du quotidien, alimentant l’ambiguïté des personnages dont on ne sait jamais lesquels sont les plus monstrueux. Baroque, cru et lyrique tout à la fois.

—-
Conseillé à partir de 15 ans
Création le 8 octobre 2019 au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine – TnBA

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Collectif Denisyak

Né en 2010 de la rencontre du comédien et metteur en scène Erwan Daouphars avec l’autrice et comédienne Solenn Denis, le Collectif Denisyak c'est cette hydre à deux têtes qui s'accoquine, de création en création, avec différents artistes qui se mettent en action autour de l’écriture de Solenn et de ses pièces de théâtre à peine nées. Ensemble, allier forces et compétences, multiplier les visions et envies, et ainsi faire des créations en mille-feuilles où chacun peut penser/vivre/ressentir/expérimenter le texte afin d'ouvrir un tas de possibles à éprouver au plateau, jusqu'à trouver les lignes de force à donner à l'architecture de cette création. Puis, faire grandir ce brasier ardent et finir d'enterrer la figure du metteur en scène comme être unique et divin possédant « la » vision et de son équipe artistique à sa disposition.
En faisant de l'autrice, une co-équipière, il naît une nouvelle façon d'envisager le travail au plateau. Car, avoir l'autrice sous la main c'est posséder toutes les clefs du texte, mais aussi la possibilité de réécrire avec elle selon ce qui se passe au plateau jusqu'à la dernière minute dans une cohérence dramaturgique inébranlable, solidement ficelée par ce troisième oeil qu'est l'autrice présente chaque jour en répétition. Et la dramaturgie est plastique également, car en écrivant il naît des images. Le Collectif alors, après les avoir mis en discussion, les façonnera à la scène.
Erwan, l'autre tête de l'hydre, est, au plateau, au plus proche des comédiens et fait de la direction d'acteurs à l'oreille presque. Comme un capitaine d'équipe qui joue sur le terrain. Car c'est l'entraîneur, surveillant le match depuis son banc, que l'on a exclu en désaffirmant cette nécessité du metteur en scène. On ne s'entraîne pas, on joue. Capitaine d'équipe sur le terrain de jeu, et capitaine du navire prenant corps en l'autrice-dramaturge dans la salle. Car dans le binôme, chacun est le capitaine de quelque chose, responsable de la cohérence et de l'énergie globale.
En écrivant et languant selon ses envies et obsessions, c'est Solenn qui toujours donne l'impulse de ce que sera la création suivante du Collectif Denisyak. Et, quand la première mouture voit le jour, alors le binôme travaille à la table, dans de nombreux allers/retours cherche les failles et faiblesses du texte, le fait grandir jusqu'à tenir la version prête à être molestée et épuisée au plateau par l'équipe de création. Car, même si on se sert aussi du texte comme un véritable bâton de sourcier, et canne pour marcher droit, tant il est, classiquement, notre base, jusqu'au dernier moment nous nous laissons la possibilité d'en changer des choses, jusqu'au dernier moment rester libre.

Site Web : https://collectifdenisyak.wordpress.com/

Coproductions / Mentions légales

Production : Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine – TnBA ; Le Denisyak
Coproduction : Théâtre des Îlets, CDN de Montluçon ; La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc ; L’Aire Libre, Centre de Production des Paroles Contemporaines ; OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine
Avec le soutien financier du ministère de la Culture - DRAC Nouvelle-Aquitaine, de la Ville de Bordeaux, du Fonds SACD Théâtre et de la SPEDIDAM
Avec l’aide à l’écriture du CNL – Centre National du Livre
Remerciements au Glob Théâtre - Bordeaux et au CENTQUATRE - Paris


A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Scelŭs
[Rendre beau]

Solenn Denis / Le Denisyak - artiste associé

15€ avec abonnement (réduit : 9€)
15€ sans abonnement (réduit : 9€)
HORAIRE
20:00
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Texte : Solenn Denis
Mise en scène : Le Denisyak

Avec : Julie Teuf, Philippe Bérodot, Erwan Daouphars et Nicolas Gruppo

Scénographie : Eric Charbeau et Philippe Casaban
Création lumière : Yannick Anché et Fabrice Barbotin
Création sonore : Julien Lafosse
Décor et costumes : Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.