Rodrigo Cuevas

Tropico de Covadonga

Musique Tout public tarif plein : 15 €
tarif réduit : 9 €
tarif solidaire : 6 €
Théâtre Louis Guilloux 1h15 Mobilité réduite Malvoyant
Distribution

Rodrigo Cuevas: Voix, percussions, synthés et électronique

Mapi Quintana: Tambourins, choeurs, palmas, vocoder, contrebasse

Juanjo Díaz : Percussions

Biographie

Le chanteur asturien Rodrigo Cuevas se décrit lui-même comme un agitateur folklorique. Sa musique s’inspire des rythmes et chants traditionnels du Nord de l’Espagne, qu’il s’approprie en les modernisant à grand renfort d’instrumentation électronique et d’audace formelle. L’originalité de sa démarche se retrouve également dans le personnage qu’il s’est construit : à moitié drag queen, à moitié sorcier hidalgo, un costume queer inattendu dans le monde conservateur de la musique traditionnelle, et dans l’Espagne rurale où il a choisi de vivre, après ses études à Barcelone. Tout en respectant le fonds antique de son répertoire, basé sur d’anciennes danses asturiennes comme le xiringüelu, ou galiciennes comme la muñeira, il en tire des objets mutants, plus futuristes que contemporains.

Coproduction/Mentions
Credit photo : La Costa Studio & Ricardo Gaete
La presse en parle

"Le chanteur asturien Rodrigo Cuevas enfile ses gros sabots pour dépoussiérer le folklore traditionnel" Arte

"'C’est le "Freddy Mercury des Asturies"" France Inter

"Rodrigo Cuevas étonne et ses performances détonnent" Radio Nova

Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.


En écho

Porque Cuevas ?

Porté par un amour profond de la musique folklorique, Rodrigo Cuevas a lancé une opération iconoclaste de modernisation des traditions des Asturies, à partir de chants collectés auprès de femmes dans les villages de cette région du Nord de l’Espagne. Passé par le théâtre et le cabaret, maitrisant aussi bien la voix que la danse, il transmet avec excentricité ce répertoire populaire en y injectant des sonorités électroniques qui viennent fusionner avec l’accordéon et la pandereta, percussion en peau de chèvre. Juché sur ses sabots dorés à talon, il incarne ces airs de manière bouleversante, mariant avec bonheur la tradition, le burlesque et une sensualité queer. Telle une inclassable diva.

jeudi 8 déc. 20:00