Chargement des événements

Le Quatuor Béla invite l’éclatante violoncelliste Noémi Boutin pour une création du compositeur franco-argentin Daniel D’Adamo. Il écrit pour les cinq musiciens un préambule au sublime et crépusculaire quintette en ut de Franz Schubert. Cette nouvelle oeuvre prend comme poétique le thème intemporel de la jeune fille mortellement attirée par l’eau, qu’elle soit l’Ophélie de Shakespeare ou l’antique Perséphone. Les musiciens du quatuor Béla, cachés, sont l’eau dormante, miroir dangereux de la beauté de la jeune femme. Noémi Boutin, seule en scène, est la jeune femme, victime enivrée de son propre reflet et des rets assassins de l’onde. Daniel D’Adamo met son art achevé de l’écriture pour cordes aux services des sonorités tentatrices et létales de ce mélodrame instrumental.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Quatuor Béla

Fondé en 2006 par quatre musiciens des CNSM de Lyon et Paris – Julien Dieudegard et Frédéric Aurier, violons, Julian Boutin, alto, Luc Dedreuil, violoncelle –, le Quatuor Béla s’est réuni autour du désir de défendre le fabuleux répertoire du XXe siècle ainsi que la création. L’ensemble se produit en France sur des scènes éclectiques : Philharmonie de Paris, Arsenal de Metz, Atelier du Plateau, Festival d’Aix en Provence, Seine Musicale, Flâneries de Reims, Folles Journées de Nantes, Biennale Musique en Scène de Lyon, Les Suds à Arles, ainsi qu’à l’étranger (Italie, Galilée, Congo, Afrique du Sud, Irlande, Liban, Tunisie, Allemagne, Colombie…).
Le Quatuor Béla se distingue par sa volonté d’être à l’initiative de nouvelles compositions et de nourrir le dialogue entre interprètes et compositeurs. Il a créé des oeuvres de Philippe Leroux, Francesco Filidei, Benjamin de la Fuente, Jean-Pierre Drouet, François Sarhan, Daniel D’Adamo, Thierry Blondeau, Jérôme Combier, Garth Knox, Karl Naegelen, Frédéric Aurier, Robert HP Platz, Aurelio Edler-Copes, Frédéric Pattar... Curieux et enthousiasmés par la diversité des courants qui font la création contemporaine, les membres du Quatuor Béla s’associent souvent à des figures artistiques emblématiques : l’improvisateur Jean-François Vrod, le rockeur inclassable Albert Marcoeur, le griot Moriba Koïta, le jeune maître du oud Ahmad Al Khatib, le trio de jazz surpuissant Jean Louis, la Compagnie de danse GRENADE, la chanteuse Elise Caron.
Il publie en 2013 deux disques : l’un, consacré à une oeuvre co-écrite par Thierry Blondeau et Daniel D’Adamo, "Plier / Déplier", l’autre, "Métamorphoses nocturnes", dédié à la musique de Ligeti, dont la sortie a suscité l’enthousiasme de la presse (ffff Télérama, Luister 10 award, Gramophone Critics’ Choice award…). Ces deux disques ont obtenu le prix de l’Académie Charles Cros. En 2015, le Quatuor Béla reçoit le prix de la Presse Musicale Internationale (Prix Antoine Livio). En 2017, il publie avec Albert MARCOEUR le disque "Si oui, oui. Sinon non", illustré par Plonk & Replonk.
Le Quatuor Béla est conventionné par le conseil départemental de la Savoie. Il reçoit l'aide à la structuration de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la SACEM, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM, de l'ONDA. Il est adhérent du Bureau Export et de Futurs Composés.

Noémi Boutin
Noémi Boutin est une artiste aussi complète que singulière qui développe avec son violoncelle un langage virtuose et sensible. Les chemins qu’elle emprunte au gré de sa curiosité et de ses rencontres ont façonné un parcours aux multiples facettes où l’authenticité et l’intransigeance forment le socle de sa réussite.
Jeune prodige, Noémi Boutin rentre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 14 ans. Lauréate de nombreux concours en France et à l’étranger (« Révélation classique » de l’ADAMI, lauréate de la Fondation Natexis...), elle se produit en soliste auprès de diverses formations (Orchestre de la Radio de Munich, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre de Chambre de Toulouse, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne). Elle est également l’invitée des plus grandes scènes et festivals français : Philharmonie de Paris, Auditorium du Musée d’Orsay, Salle Cortot, Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, Théâtre des Bouffes du Nord, Théâtre des Célestins, la Roque d’Anthéron, L’Orangerie de Sceaux, les Serres d’Auteuil, les Flâneries Musicales de Reims, le Festival Berlioz, le Festival de Radio France et Montpellier, la Biennale Musiques en Scène, ainsi qu’au Japon, en Chine, Espagne, Italie, Norvège… En parallèle à ses activités solistes, Noémi Boutin révèle une véritable vocation de chambriste, avec le Trio Boutin d’abord, puis avec le Trio Cérès (ARD de Münich). Elle poursuit aujourd’hui ce travail notamment aux côtés du Quatuor Béla dont elle est l’invitée régulière. Au cours de ce parcours hors-norme, Noémi Boutin a reçu les conseils et le soutien de personnalités musicales de grande renommée comme Roland Pidoux, Jean-Guihen Queyras, Jean-Claude Pennetier, Ralph Kirshbaum, Seiji Osawa, Sadao Harada, Philippe Muller ou encore David Geringas ou Jeroen Reuling… Artiste de son temps, Noémi est reconnue pour son engagement en faveur de la musique contemporaine. Chantre d’une création aussi bigarrée qu’exigeante, la jeune soliste conçoit des programmes audacieux qui mêlent oeuvres nouvelles et pièces de répertoire. Dans ce cadre, elle travaille en étroite collaboration avec des compositeurs venus de divers horizons musicaux : François Sarhan, Magik Malik, Joëlle Léandre, Frédéric Pattar, Michael Jarrell, Frédéric Aurier, Jean-François Vrod ou encore Jacques Rebotier… Enfin, passionnée d’aventures artistiques inédites et inattendues, Noémi Boutin partage la scène avec les plus grands circassiens, comédiens ou encore musiciens de jazz, tels que Mathurin Bolze, Jörg Müller, Sylvaine Hélary, Marc Ducret, Pierre Meunier… En 2017, Noémi Boutin a sorti son premier disque solo. Enregistré avec le label NoMad Music à l’Arsenal de Metz, il s’articule autour des trois suites pour violoncelle de Benjamin Britten. 2017 a vu également naître son deuxième spectacle jeune public, La Tête à l’envers créé avec la flûtiste Sylvaine Hélary.
Tous les programmes de Noémi Boutin sont soutenus par l’ONDA, Office national de diffusion artistique, et la Sacem dans le cadre de leur convention de diffusion musique. La Compagnie Noémi Boutin est soutenue par le dispositif ADAMI 365 et la Spedidam. Elle est membre de Futurs Composés – réseau national de la création musicale.

Site Web : http://quatuorbela.com/

Coproductions / Mentions légales

Ce spectacle est une création La Belle Saison en coproduction avec l’association L’Oreille Droite / Quatuor Béla et avec le soutien de la Ville de Coulommiers.
L’Association L’Oreille Droite a reçu pour ce projet le soutien de la Compagnie Frotter | Frapper / Noémi Boutin, et bénéficie de l’aide au projet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du soutien de la SPEDIDAM, de ProQuartet, de l’accueil du CNSMD de Lyon, et du soutien en résidence du Cube- Studio Théâtre d’Hérisson.
Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Quatuor Béla
& Noémi Boutin

Schubert | D’Adamo

20€ avec abonnement (réduit : 12€)
28€ sans abonnement (réduit : 18€)
HORAIRE :
20:30
DURÉE :
1H30
Petit théâtre
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Noémi Boutin : violoncelle
Le Quatuor Béla : Julien Dieudegard (violon),  Frédéric Aurier (violon), Julian Boutin (alto) Luc Dedreuim (violoncelle)
Photographie, scénographie, création lumière : Hervé Frichet
Costumes : Eloise Simonis

PROGRAMME

Daniel D’Adamo : Sur vestiges, quintette à cordes
Commande de La Belle Saison avec le soutien de ProQuartet
Franz Schubert : Quintette en ut pour deux violoncelles

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.