Chargement des événements

Après avoir présenté deux de ses précédentes mises en scène : La Religieuse de Diderot puis Contractions de Mike Bartlett, La Passerelle poursuit son compagnonnage avec Anne Théron qui met en scène son propre texte écrit à partir des Liaisons dangereuses  de Pierre Choderlos de Laclos : « Dès ma première lecture des Liaisons dangereuses, au-delà de mon goût pour la beauté de cette écriture, je me suis interrogée sur la mort de la Marquise de Merteuil et de Madame de Tourvel, deux femmes anéanties par le désir d’un homme, jusqu’à y laisser leur peau, chacune à leur manière. J’ai mis longtemps à comprendre que je ne voulais pas que ces femmes meurent, que leur sacrifice me semblait incompréhensible, sinon inacceptable. J’ai lu et relu le roman épistolaire de Laclos, ainsi que le magnifique Quartett de Heiner Müller avant de me décider à écrire moi-même, dans la continuité de ces auteurs, mais avec le désir d’emmener le récit ailleurs. De fait, si mon texte Ne me touchez pas entretient une filiation évidente avec les textes qui l’ont précédé et suscité, il interroge le désir autrement, du côté du devenir des femmes. En ce sens, c’est un texte en soi, qui ne relève pas de l’adaptation. D’autres femmes, d’autres mortes, m’ont accompagnée dans cette écriture : Virginia Woolf, Sylvia Plath, Ingeborg Bachmann… Des femmes que l’écriture a tenues debout jusqu’à la chute. Des femmes qui se sont affrontées à leur liberté et à la création. Des femmes qui, aujourd’hui, peut-être, refuseraient de mourir. »
On retrouve sur scène Marie-Laure Crochant qui interprétait La Religieuse de Diderot et Julie Moulier qu’on avait aimée dans le rôle de la manageuse dans Contractions.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Anne Théron

Anne Théron a écrit des romans publiés chez Buchet-Chastel, Grasset et Denoël. Puis elle a écrit sous pseudonyme pour la télévision, et sous son nom pour le cinéma. Elle a réalisé des courts, un moyen puis un long métrage : Ce qu’ils imaginent. Elle en prépare un second : Il fait si beau. Depuis la saison 2004/05, elle se consacre au plateau où elle crée ce qu’elle appelle « un objet » quasiment chaque année : La religieuse d’après Diderot, Antigone/hors-la-loi de Anne Théron, Abattoir d’après un scénario de documentaire de Manuela Frésil, Amours/Variations de Anne Théron, Jackie d’Elfriede Jelinek, Richard III de Carmelo Bene, Andromaque/2010 d’après Racine, Un doux reniement de Christophe Pellet, L’argent de Christophe Tarkos – invité en juillet 2013 au Festival d’Avignon. En 2012, elle donne à entendre le texte de Kathy Acker, Don Quichotte : une lecture en 3 épisodes avec 3 comédiennes, à l’Espace 1789 de Saint-Ouen. Début 2013, elle met en scène Loin de Corpus Christi de Christophe Pellet, avec la 72e promotion de l’ENSATT à Lyon. En septembre 2013, elle dirige une lecture publique du Garçon Girafe de Christophe Pellet, au Théâtre du Rond-point, puis en novembre dans le cadre du « Festival Paris en Toutes Lettres », une performance avec La Maison de la Poésie et le Musée de la Chasse, sur le texte d’Olivia Rosenthal : Que font les rennes après Noël ? En janvier 2014, elle met en scène Contractions de Mike Bartlett puis, pour la saison 15-16, Ne me touchez pas, un texte dont elle est l’auteure, librement inspiré des Liaisons Dangereuses, de Pierre Choderlos de Laclos. Enfin en janvier et février 2015, elle a créé Le Garçon Girafe de Christophe Pellet avec les élèves de seconde année au Théâtre National de Strasbourg, où elle est artiste associée depuis septembre 2014.

Site Web : http://www.compagnieproductionsmerlin.fr

Coproductions / Mentions légales

Production : La Compagnie Les Productions Merlin
Coproduction : La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc ; La Filature, Scène Nationale de Mulhouse ; Théâtre National de Strasbourg ; Comédie Poitou-Charentes, Centre Dramatique National.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Ne me touchez pas

Anne Théron

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
GENRE
HORAIRE
20:30
DURÉE
1h30 / à partir de 14 ans
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Texte et mise en scène : Anne Théron
Collaboration artistique : Daisy Body
Interprètes : Marie-Laure Crochant, Julie Moulier, Laurent Sauvage
Scénographie et costumes : Barbara Kraft
Création vidéo : Nicolas Comte, assisté de Jacques Bigot
Création lumière : Benoît Théron
Création son : Jean-Baptiste Droulers
Musique : Jérémie Droulers et Jean-Baptiste Droulers
Régie générale : Jean-Philippe Viguié

 

Spectacle créé en septembre 2015

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.
Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle