Chargement des événements

La chanteuse franco-américaine Rosemary Standley à la voix de mezzo, jongle entre ses projets personnels et ceux du groupe Moriarty. De sa voix douce et magnétique, elle joue avec les répertoires traditionnels américains (folk, blues) comme avec le répertoire classique ou baroque.
Pour le projet Love I Obey, elle s’est associée à l’ensemble Helstroffer, à la croisée des chemins des mondes anciens et modernes, composé de musiciens spécialistes des instruments anciens (théorbe, clavecin, viole de gambe). Love I Obey s’écoute comme une proposition et se vit comme un fantasme. Celui des petites histoires qui racontent la grande. L’inspiration est puisée à la source. Il y a les chansons traditionnelles américaines que Rosemary découvre en écoutant son père Wayne, folksinger et véritable anthologie vivante. Il y a les recherches menées comme des enquêtes par Elisabeth Geiger, claveciniste de l’ensemble, aux archives de la bibliothèque nationale de France qui ressuscitent des pièces oubliées depuis 400 ans dont le titre éponyme du compositeur William Lawes : Love, I Obey. Enfin, les arrangements de Bruno Helstroffer proposent une playlist résolument populaire et empreinte d’un blues hors d’âge dans le respect des œuvres écrites des styles renaissance et baroque.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Rosemary Standley

Chanteuse franco-américaine du célèbre groupe Moriarty, Rosemary Standley chante depuis l’âge de huit ans, aux côtés de son père, un répertoire folk américain. Elle étudie en parallèle le chant classique afin de s’enrichir d’autres répertoires et d’une culture musicale qui complètent celle de la tradition orale. Parmi toutes ses expériences et collaborations, elle chante en 2010 sous la direction de Laurence Équilbey pour la création Private Domain (Monteverdi, Fauré, Purcell, Verdi) ; elle participe a la création Les Francoises en 2010 avec Olivia Ruiz, Camille, la Grande Sophie, Jeanne Cherhal, Emily Loizeau et au spectacle Memories from The Missing Room d’après l’album The Missing Room mis en scène de Marc Lainé ; elle fait partie du trio vocal Lightnin 3 avec les chanteuses Brisa Roché et Ndidi O. (répertoire soul années 60) ; elle monte Birds on a Wire avec la violoncelliste Dom La Nena, passant de Purcell à Leonard Cohen ; elle se produit avec l’Orchestre national de France avec I Am a Stranger Here Myself de Kurt Weill. Ce qui caractérise avant tout Rosemary Standley, c’est son intérêt grandissant pour des répertoires aussi variés que le rock et la musique baroque en passant par la musique yiddish, Bob Dylan et le poète réunionnais Alain Peters. Elle aime s’approprier tous ces genres différents et chante aussi bien l’allemand, le créole réunionnais, l’arabe, l’italien que l’anglais, sa langue maternelle. Il lui plaît de confronter les musiques traditionnelles aux musiques dites savantes et les mélanger afin de les ramener à leur essence chorale.

Presse / Critiques

Coproductions / Mentions légales

Production : Madamelune
Coproduction : l’Arsenal de Metz et la Scène Nationale 61

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Love I Obey

Rosemary Standley, voix
Bruno Helstroffer, guitare & théorbe
Elisabeth Geiger, clavecin

20€ avec abonnement (réduit : 12€)
28€ sans abonnement (réduit : 18€)
GENRE
HORAIRE
20:30
DURÉE
1h15 / à partir de 10 ans
Petit théâtre
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Rosemary Standley, voix
Bruno Helstroffer, guitare & théorbe
Elisabeth Geiger, clavecin

Mise en scène : Vincent Huguet
Costumes : Clémence Pernoud

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.