L'enfant océan

Jean-Claude Mourlevat / Frédéric Sonntag

Jeune Public Dès 7/8 ans tarif normal : 10 €
tarif réduit : 8 €
tarif solidaire : 6 €
Théâtre Louis Guilloux 1h Mobilité réduite Malentendant
Distribution

Texte : Jean-Claude Mourlevat
Mise en scène et adaptation : Frédéric Sonntag
assisté de Leslie Menahem
Scénographie : Marc Lainé
assisté de Anouk Maugein

Avec Laure Berend-Sagols, Rémi Fortin, Julie Julien, Régis Lux, Morgane Peters

Costumes : Hanna Sjödin
Vidéo : Thomas Rathier
Lumières : Manuel Desfeux
Compositeur : Paul Levis
Construction marionnette : Einat Landais
Coiffures et maquillages : Pauline Bry
Régisseur général : Boris Van Overtveldt
Régisseur son et vidéos : Mathieu Genevois
Régisseur lumières : Maëlle Payonne
Diffusion : Émilie Henin (bureau Formart)

Voix off : Yann Pauline Ziadé
Comédiens vidéo : Florent Guyot, Fabrice Hasovic, Françoise Loreau, Sabine Moindrot
Figurants vidéo : Brigitte Clerc, Christelle Debret, Isabelle Geslot, Marc Geslot, Stéphane Harel, Jean Philippe Leveque, Éric Magere, Brigitte Mancel, Mélissa Nauguet, Melkir Okbi, Catherine Pothet, Éric Tutin

Biographie

Frédéric Sonntag

Né en 1978, Frédéric Sonntag est auteur, metteur en scène et acteur. À sa sortie du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique en 2001, il fonde la compagnie AsaNIsiMAsa et travaille à la création de ses propres textes.
Il a écrit une quinzaine de pièces pour lesquelles il a été boursier du Centre national du Livre, lauréat de l’Association Beaumarchais et a obtenu plusieurs fois l’aide à la création du Centre national du Théâtre. Ses pièces ont été publiées dans la collection Tapuscrit-Théâtre Ouvert, à l’Avant- Scène Théâtre et aux Éditions Théâtrales.

Il a obtenu le Prix Godot des lycéens (2010), le Prix de la pièce de théâtre contemporain pour le jeune public / Bibliothèque Armand Gatti (2010), le Prix ado de théâtre contemporain (2013) et a été lauréat des Journées de Lyon des auteurs de théâtre (2012). Depuis 2009, il participe à de nombreuses manifestations internationales consacrées aux écritures contemporaines (Barcelone, Santiago du Chili, Buenos Aires, Lisbonne, Athènes, Sarrebruck, Munich, Berlin, Rome, Copenhague...) et fait partie du comité de lecture de la Mousson d’été.

Depuis 2001, il met en scène ses textes avec la compagnie AsaNIsiMAsa dont les spectacles tournent en France et en Europe. En 2018 il termine notamment un cycle avec l’écriture et la mise en scène de B. Traven dernier volet de la « Trilogie Fantôme » après George Kaplan et Benjamin Walter. Il est actuellement artiste associé à plusieurs théâtres en France. En 2019, en partenariat avec le Théâtre-Sénart, il mettra en scène son premier spectacle à destination du jeune public, L’Enfant Océan.

Il mettra également en scène la prochaine création musicale d’Aurélien Dumont pour l’ensemble contemporain l’Instant Donné à partir du texte Black Village de Lutz Bassmann. Depuis 2008, il mène un travail de pédagogie sur les écritures théâtrales contemporaines sous la forme d’ateliers, stages, workshops, rencontres, avec différents publics (amateurs, étudiants, lycéens...) dans des établissements scolaires ou sociaux et de nombreux théâtres.

Ses pièces ont été traduites en plusieurs langues : anglais, allemand, espagnol (Chili, Argentine, Mexique), bulgare, catalan, portugais, tchèque, finnois, grec, serbe, danois, russe, italien, slovène, croate, turc, et sont jouées dans plusieurs pays en Europe et dans le monde.


Compagnie AsaNIsiMAsa

Créée par Frédéric Sonntag à sa sortie du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, la compagnie AsaNIsiMAsa développe depuis 2005 un travail de réflexion sur la place et la fonction des récits et des mythes dans notre présent et dans notre histoire récente. Son travail se caractérise par la production de formes théâtrales qui explorent des structures narratives diverses (souvent fragmentaires ou polyphoniques) où images et composition musicale et sonore participent pleinement à l’élaboration de la dramaturgie.

Avec la « Trilogie Fantôme » : George Kaplan, Benjamin Walter et B. Traven, elle a signé, entre 2013 et 2018, un cycle de pièces consacré à des personnages à l’identité énigmatique, où la dramaturgie de l’enquête est au service d’une réflexion sur la fonction des récits et sur l’identité comme lieu de résistance à la machine sécuritaire et médiatique. Parallèlement à cette trilogie, elle a travaillé à l’élaboration de formes performatives et de formes courtes consacrées aux mythologies de la culture pop, comme Atomic Alert ou Lichen-Man et The Shaggs.

Les formes développées par la compagnie AsaNIsiMAsa sont autant de fictions crépusculaires qui, dans un monde hanté par la catastrophe, mettent en jeu une humanité qui essaie d’en découdre (ou, du moins de développer des formes de survie) face à une mécanique implacable de déshumanisation, de contrôle des corps, d’appauvrissement de la langue, de dépossession.

La compagnie AsaNIsiMAsa mène depuis plusieurs années, en marge de ses créations, un travail pédagogique autour des écritures contemporaines auprès de différents types de public : amateurs, étudiants, publics scolaires etc…


Jean-Claude Mourlevat

Jean-Claude Mourlevat passe son enfance en Auvergne. En 1962, il devient interne au lycée Blaise Pascal d’Ambert où il reste jusqu’à l’obtention de son baccalauréat, il évoque par la suite cette partie de sa vie dans un roman autobiographique Je voudrais rentrer à la maison. Il poursuit ses études supérieures à Strasbourg, Toulouse, Bonn et Paris. Il obtient le CAPES d’allemand, langue qu’il enseigne de 1976 à 1985, d’abord au collège climatique de La Bourboule, puis à Hambourg, et enfin au collège de Cany Barville où il reste 5 ans. Il choisit à cette époque de se consacrer au théâtre et crée alors deux solos clownesques, joués plus de 600 fois en France et un peu partout dans le monde. Il passe ensuite à la mise en scène de pièces de Brecht, Cocteau ou Shakespeare, avant de se consacrer à l’écriture. En 1997, il publie son premier roman Histoire de l’enfant et de l’œuf.

Il est l’auteur entre autres de La Rivière à l’envers, L’Enfant Océan, La Balafre, Le Combat d’hiver, Le Chagrin du roi mort, romans dont plusieurs sont couronnés de prix littéraires décernés par des jurys de jeunes lecteurs ou d’adultes, tels que le Prix des Incorruptibles ou le Prix Sorcières qu’il a obtenus plusieurs fois. Il est traduit dans une vingtaine de langues. Son roman Terrienne a obtenu en 2011 le prix Utopiales européen jeunesse, en 2013 le Prix Farniente et le Prix Ados Rennes/Ille et Vilaine, ainsi qu’une quinzaine d’autres récompenses. En 2013, il est ambassadeur des Pépites 2013 lors du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (Seine-Saint- Denis), avec Catherine Meurisse comme ambassadrice. Pour l’année 2018, il est sélectionné pour la huitième année consécutive (depuis 2011) pour le prestigieux prix suédois, le prix commémoratif Astrid-Lindgren.

Coproduction/Mentions
Production déléguée : Théâtre-Sénart, Scène nationale
Producteurs associés : Théâtre-Sénart, Scène nationale ; Compagnie AsaNisiMAsa
Coproduction et résidences : Le Grand R, Scène nationale La Roche-sur-Yon ; Le Grand Bleu, Scène conventionnée d'Intérêt national Art, Enfance et Jeunesse ; MA scène nationale - Pays de Montbéliard ; Points communs - Nouvelle Scène nationale Cergy-Pontoise & Val d'Oise ; Théâtre Théo Argence Saint Priest ; La Scène Watteau, scène conventionnée de Nogent-sur-Marne.

Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.
Avec le soutien de l'ERAC.M
Action financée par la Région Île-de-France.
Avec le soutien de la Mairie de Paris

La compagnie AsaNIsiMAsa est associée au Théâtre-Sénart,

Scène nationale, au Grand R - Scène nationale La Roche-sur-Yon, au Nouveau Théâtre de Montreuil CDN, à Points communs - Nouvelle Scène nationale Cergy-Pontoise & Val d’Oise et fait partie du collectif d’artistes « Les Intrépides » de la SN61 – Scène nationale Alençon - Flers - Mortagne-au-Perche. Elle est conventionnée par la DRAC Île-de-France et par la Région Île-de-France au titre de l’aide à la permanence artistique et culturelle.

Crédit photo : Eric Miranda
Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Un peu comme Le Petit Poucet, mais juste un peu.

Petit dernier d’une fratrie de sept enfants, exclusivement masculine, élevée à la dure dans une ferme du Périgord, Yann fait figure d’avorton. À dix ans, il est si petit qu’on le confond avec un bébé. Yann adore l’école et les livres. Et, cerise sur le gâteau, il est muet. Il n’en fallait pas plus pour que les parents Doutreleau, des taiseux à la main lourde, le prennent en grippe. Une nuit, Yann convainc ses frères de quitter le foyer familial. Mais l’ogre n’est pas toujours celui que l’on croit.

Il y a du Roald Dahl et du Charles Perrault dans l’écriture de Jean-Claude Mourlevat. Son récit, ce Petit Poucet moderne, prend la forme à la fois d’un road-movie enfantin et d’une enquête policière à suspens.

S’appuyant sur une marionnette hyper réaliste, des comédiens multicartes et un dispositif vidéo ingénieux évoluant au fil de l’histoire, Frédéric Sonntag transforme cette petite odyssée en grande aventure.