L'Abri

Katell Hartereau & Léonard Rainis

Danse Tout public Place Salvador Allende - Saint-Brieuc en continu Mobilité réduite
Programme

Conception & interprétation : Katell Hartereau & Léonard Rainis

Biographie

Léonard Rainis

Chorégraphe Formé à l’école nationale de danse de L’opéra de Paris, et après avoir travaillé aux ballets de Monte-Carlo puis à l’opéra national du Rhin (William Forsythe, Lucinda Child, Georges Balanchines, Bertrand D’At, Jean-Christophe Maillot, Jo Stromgren, John Neumeier, José Limon, Uwe Scholz, Davide Bombana, Hans Van Manen, Maurice Béjart) il devient artiste indépendant et travaille en Europe avec des chorégraphes contemporains : Marco Santi, Rui Horta, Hans Neuenfels, Felix Ruckert, Mikael d’Auzon, Vidal Bini, Toufik OI, Suzanne Frey, Gabriella Riccio, Laura Frigato, Morgan Bellanger. Ce travail de création en free lance l’oriente vers un désir de vivre d’autres expériences et l’incite à créer son propre langage chorégraphique. Il crée le pôle en 2007 à Lorient avec Katell Hartereau, projets autour de la danse, du corps et du mouvement, de l’individu et du groupe.


Katell Hartereau

Chorégraphe Formée à la Folkwanghochschule sous la direction de Pina Bausch, elle mène une carrière d’interprète en Suède avec la compagnie NorrDans: Rui Horta, Tedd Stoffer, Stefen Petronio, Uri Ivgi, Jeanne Yasko, Roberto Zappala. Très vite, elle s’aperçoit que son engagement dans la danse se situe au delà de la pure interprétation. C’est en Allemagne qu’elle mènera ses premières expériences en tant que porteuse et accompagnatrice de projets. Aujourd’hui, elle met sa créativité et ses compétences au service du pôle en collaborant artistiquement et en créant une synergie autour du chorégraphe Léonard Rainis.

Entrer dans l’Abri, cette tente installée par Katell Hartereau et Léonard Rainis au milieu de la cité, c’est accepter un face-à-face unique et intime, qui nous oblige à abandonner nos oripeaux de spectateur·rice pour redevenir des personnes prêtes à la rencontre à fleur de sensibilité. Sous le petit chapiteau à l’atmosphère cosy se noue une chorégraphie de la fragilité, un tête à tête troublant empli de souffles et d’instants suspendus. La danse au plus près de l’humanité, débarrassée de tout artifice spectaculaire.

samedi 20 avril 16:00