La nuit tombe quand elle veut

Latifa Laabissi & Marcelo Evelin

Danse Tout public tarif normal : 10 €
tarif réduit : 8 €
tarif solidaire : 6 €
Théâtre Louis Guilloux 1h30 Mobilité réduite
Distribution

Conception : Latifa Laâbissi et Marcelo Evelin
Avec : Latifa Laâbissi, Marcelo Evelin et Tomas Monteiro
Composition musicale : Tomas Monteiro
« Espace-costume » : Nadia Lauro
Figures : Nadia Lauro et Latifa Laâbissi
Lumière : Chloé Bouju
Regard extérieur : Isabelle Launay

Biographie
Artistes

Latifa Laâbissi

Mêlant les genres, redéfinissant les formats, les créations de Latifa Laâbissi font entrer sur scène un hors-champ multiple où se découpent des figures et des voix. La mise en jeu de la voix et du visage comme véhicule d’états minoritaires devient indissociable de l’acte dansé dans Self portrait camouflage (2006) et Loredreamsong (2010). Poursuivant sa réflexion autour de l’archive, elle crée Écran somnambule et La part du rite (2012) autour de la danse allemande des années 1920. Pourvu qu’on ait l’ivresse (2016), création co-signée avec la scénographe Nadia Lauro, produit des visions, des paysages, des images où se côtoient l’excès, le monstrueux, le beau, l’aléatoire, le comique et l’effroi. Depuis 2011, Latifa Laâbissi assure la direction artistique d’Extension Sauvage, programme artistique et pédagogique en milieu rural (Bretagne). En 2016, une monographie sur l’ensemble de son travail est parue aux éditions Les Laboratoires d’Aubervilliers et Les presses du réel. En 2018, elle crée avec Antonia Baehr la performance Consul et Meshie. Elles se retrouvent également en 2019 pour collaborer sur la vidéo Moving Backwards du duo d’artistes Pauline Boudry et Renate Lorenz, présentée au Pavillon suisse de la 58e Biennale de Venise. La même année, sa dernière création White Dog fait le tour des festivals de Marseille, Tanz im August à Berlin, Automne à Paris et le festival TNB à Rennes, avant de poursuivre une tournée française et internationale. En 2021 a lieu la création de Ghost Party (Part I), une performance en duo avec la vidéaste néerlandaise Manon de Boer, à laquelle un film, Ghost Party (Part II), fera pendant à l’automne. Les deux parties seront visibles au Frac Bretagne. Parallèlement, Latifa Laâbissi prépare une nouvelle pièce avec le chorégraphe brésilien Marcelo Evelin. Cette veillée intitulée La Nuit tombe quand elle veut verra le jour à l’automne 2021 au Festival TNB à Rennes. En 2022 sera créée Fugitive Archives, une grande forme commandée par le CCN Ballet de Lorraine à l’occasion du centenaire des Ballets suédois, Not Swedish enough!.


Marcelo Evelin

Né à Teresina, au Brésil, Marcelo Evelin est chorégraphe, performeur et chercheur. Il vit et travaille entre Amsterdam et sa ville natale. Il se forme à Paris puis étudie à la School for New Dance Development d’Amsterdam. En 1988, il rejoint, en tant qu’apprenti, le Tanz Theater Wuppertal, dirigé par Pina Bausch. Dès 1989, il développe ses propres pièces chorégraphiques : ses travaux mêlent danse, théâtre physique, performance, musique, vidéo, installation et création in situ.Il crée sa compagnie Demolition Incorporada en 1995, et enseigne à l’École du Mime d’Amsterdam. En 2006, il retourne au Brésil et s’engage dans des activités de commissaire d’expositions. En 2003, il commence la création d’une trilogie inspirée du roman Os Sertões de l’auteur brésilien Euclides da Cunh. En découlent Sertão (2003), Bull Dancing (2006) et Matadouro (2010). Il crée De repente fica tudo preto de gente (2012) d’après Masse et Puissance d’Elias Canetti et Batucada (2014).

Coproduction/Mentions
Production : Figure Project
Coproduction : TNB – Centre européen théâtral et chorégraphique, Rennes (FR) / Le Quartz – Scène nationale de Brest (FR) / ICI-CCN de Montpellier (FR) / CNDC d’Angers (FR) / Festival d’Automne à Paris (FR) / La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc (FR) / Centre national de la Danse, Pantin (FR)

Figure Project est une compagnie à rayonnement national et international – CERNI, avec le soutien du ministère de la Culture – Drac Bretagne. Elle est soutenue par le ministère de la Culture – Drac Bretagne au titre des compagnies conventionnées, le conseil régional de Bretagne, le Département d’Ille-et-Vilaine et la Ville de Rennes.
Bar ouvert
Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.

Veillée sauvage et enragée

Les jeunes parents le savent : l’heure du crépuscule est celle des pleurs. Elle impose patience et tendresse pour l’enfant que la nuit effraie. Pour les adultes aussi, le soir est un passage et toutes les civilisations disposent de rituels pour l’affronter.

Les chorégraphes Latifa Laâbissi et Marcelo Evelin prennent à bras le corps ce moment entre chien et loup, et proposent aux spectateurs une veillée en forme d’aventure. Entre spectacle et cérémonie, ils composent une pièce où les corps, le mouvement dessinent les contours indistincts de figures légendaires et de fantômes nocturnes. Accompagnés du compositeur Tomas Monteiro, ils se jouent de la durée, étirent la lumière, comme une invitation à laisser advenir les peurs, les spectres ou les rêves extraits de leur imaginaire flamboyant.