Chargement des événements

Une aventure humaine intense et évidente, où il est question de destin, de courage, et d’engagement. Suzanne, une jeune française, se rend au Brésil et arrive par hasard dans un couvent. Les sœurs l’accueillent, mais cette nuit-là, une femme accouche. Suzanne aide, s’occupe de l’enfant que la mère ne peut pas garder et, au lieu de continuer son voyage, elle choisit d’adopter le bébé… Trois voix masculines s’entremêlent pour nous conter l’incroyable épopée de cette jeune femme et sa détermination exceptionnelle. Mêlant théâtre et cirque, ce récit poignant, inspiré d’une expérience vécue, a été écrit à six mains par trois auteurs qui comptent dans le domaine des écritures pour la jeunesse. L’histoire simple et profonde de l’amour d’une mère prend ici la couleur d’une intense aventure humaine.

http://theatreduphare.fr/

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Olivier Letellier

Formé à l’école Jacques Lecoq, il se met en scène en 2004 dans son premier spectacle, L’Homme de fer. Il crée et interprète en 2007 La Mort du roi Tsongor d’après le roman de Laurent Gaudé. En 2009, il monte Oh Boy! et obtient le Molière du Spectacle Jeune Public 2010. En Janvier 2011, il met en scène Venavi, de Rodrigue Norman, pour la biennale Odyssées en Yvelines (Théâtre de Sartrouville), et crée la même année La Scaphandrière, écrit par Daniel Danis suite à leur rencontre. En 2013 naît sa création Un Chien dans la tête, de Stéphane Jaubertie. En 2014, il initie le projet « écritures de plateau à destination des publics jeunes », avec des laboratoires menés au Théâtre National de Chaillot, au Fracas-CDN de Montluçon et au Centre Jean Vilar de Champigny-sur-Marne. Dans le cadre de ce grand projet, trois solos sont créés en 2015-2016 : "Maintenant que je sais" de Catherine Verlaguet, "Je ne veux plus" de Magali Mougel et "Me taire" de Sylvain Levey. Sa dernière création, « La Nuit où le jour s’est levé », co-écrite au plateau par Sylvain Levey, Magali Mougel et Catherine Verlaguet, est présentée par le Théâtre National de Chaillot hors-les-murs au Théâtre des Abbesses en novembre 2016. En juillet 2016, il met en scène l’opéra Kalila wa Dimna, de Moneim Adwan, une commande du Festival d’Aix-en-Provence. En janvier 2017, il adaptera son spectacle Oh Boy! (toujours en tournée en France) pour la création d’une version anglophone à New-York. Olivier Letellier est artiste associé au Théâtre National de Chaillot de septembre 2015 à juin 2017.

Coproductions / Mentions légales

Production: Théâtre du Phare

Coproduction: Théâtre National de Chaillot / Théâtre des Abesses, Théâtre de la Ville, Paris / La TRIBU – Théâtre Durance, Château-Arnoux/Saint-Auban / Théâtre de Grasse / Scènes et Cinés Ouest Provence / Théâtre Massalia / Le Carré, Ste Maxime / Agglo scène Théâtre Le Forum / Pôle Jeune Public – TPM / Pôle Arts de la scène – Friche La Belle de Mai / Théâtre André Malraux, Chevilly-Larue / Centre Jean Vilar, Champigny-sur-Marne / Le Trio…S, Inzinzac-Lochrist / FACM – Festival Théâtral du Val d’Oise / Itinéraires Bis, Saint-Brieuc / Fontenay-en-scènes, Fontenay-sous-Bois / Centre culturel Jacques Duhamel, ville de Vitré.

Soutiens: La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon / La Comédie de Caen / Fonds SACD Théâtre.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

La nuit où le jour s’est levé

Olivier Letellier

10€ avec abonnement (réduit : 8€)
10€ sans abonnement (réduit : 8€)
HORAIRE
14:30, 19:30
DURÉE
1h
Théâtre Louis Guilloux
Placement libre

DISTRIBUTION

Texte : Sylvain Levey, Magali Mougel, Catherine Verlaguet

Mise en scène : Olivier Letellier

Assistanat : Jonathan Salmon

Création lumière : Sébastien Revel

Création sonore : Mikael Plunian

Scénographie : Amandine Livet

Création costumes : Ingrid Pettigrew

Avec : Clément Bertani, Jérôme Fauvel, Théo Touvet

Voix : Rose Devaux, Simon Legac, Inès Le Gué

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.
Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle