Chargement des événements

Bienvenue dans un music-hall foutraque et excentrique ! Kerol jongle avec des microphones, danse sur des patins, lance des disques vinyles, joue à Guillaume Tell armé d’un katana… Il nous invite à un voyage dans son imaginaire, dans le « laboratoire de son être excentrique » dans lequel il s’entoure d’objets tous plus farfelus les uns que les autres. De l’excentricité au surréalisme, en passant par l’onirisme et le stand up à l’américaine, ce projet assume un certain héritage du musical-hall du début du vingtième siècle. Fan de Dalí, de Freddie Mercury, d’ikebana, cet artiste catalan issu de la formation professionnelle du Lido, est jongleur acrobate et autodidacte dans le ninjutsu, le patinage artistique et le human beatbox. Après une longue expérience avec Subliminati Corporation, il se lance aujourd’hui dans l’aventure d’un spectacle solo dont il réserve la création à La Passerelle.

Conseillé à partir de 8 ans

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Kerol

A 8 ans, après avoir trouvé à la maison un livre de Salvador Dali, Kerol oblige sa mère à l’emmener au musée Dali de Figueras. Depuis cet âge précoce, le surréalisme est présent dans sa vie. Même dans sa manière de s’habiller au grand dam de ses parents.
A 11 ans il est un fervent admirateur de «Queen» et, plus spécifiquement, de Freddie Mercury. Cela le conduit à réaliser un playback de Living on my own à la fête de l’école religieuse où il a étudié. Après ce spectacle rocambolesque, le directeur rencontre ses parents et, comprenant sa tendance dalienne, l’accepte simplement comme un étudiant particulier. Pendant ses études de jardinerie, Kerol découvre l’lkebana (l’art floral japonnais) et la création de jardins Zen. Il se prend d’admiration pour l’art japonnais sous toutes ses formes du Chemin de sable au Feng shui en passant par la danse Butoh.
A 20 ans, et après de nombreuses pratiques chamaniques, Kerol étudie le théâtre physique à l’école «El Timbal» de Barcelone. Autodidacte dans le Ninjitsu, le Patinage Artistique et le Beatbox, il complète ses études à l’école de cirque «Le Lido» de Toulouse. Suite à de longues tournées avec la compagnie Subliminati Corporation et son numéro solo Welcome to my head, il aborde la trentaine à travers différents voyages initiatiques autour d’un thème qui le fascine : La mort. Ainsi, il part à la découverte de lieux cultes tels que Varanasi (en Inde), México et San Luis Potosi (au Méxique) et Jérusalem (Israël). Après avoir étudié le monde de la marionnette aux côtés de Jordi Bertran, il décide de suivre la formation de Magie Nouvelle proposée par Raphäel Navarro. Il n’a ni l’intention de faire apparaître un lapin du chapeau ni de faire une nouvelle version du Guignol, son but est de donner une dimension magique à la scénographie et aux accessoires. Une nuit d’été, Kerol est possédé par l’esprit du Funk. Il commence à réaliser des pas en Roller dance dans un style purement new-yorkais. Cela l’amène tout naturellement à pratiquer l’art Samouraï sur roulettes avec un groove endiablé.
A 34 ans, il se lance dans l’aventure d’un spectacle solo dans lequel il pourra s’exprimer en total liberté. Il souhaite réunir, l’espace d’un instant, les péripéties et les paradoxes trouvés sur son chemin.

Site Web : http://subliminati.wixsite.com/subliminati-corp/oxymoron

Coproductions / Mentions légales

Coproductions et soutiens : Carré Magique Lannion -Trégor, Pôle National cirque en Bretagne ; La Brèche, Pôle National des arts du cirque de Basse Normandie / Cherbourg Octeville ; Cirque Théâtre d’Elbeuf, Pôle National des arts du cirque de Normandie ; Cité du cirque Marcel Marceau, Le Mans ; Grange Dimière - Théâtre de Fresnes ; L’Avant Scène Cognac ; La Cascade - Pôle National cirque - Ardèche Auvergne-Rhône-Alpes ; La Verrerie d’Alès - Pole National cirque Occitanie ; l’Estruch, Fàbrica de creació de les arts en viu, en partenariat avec Trapezi Reus, Barcelone ; Théâtre de Privas ; Subtopia, Stockolm ; Ateneu Popular 9 Barris, Barcelone ; RAI, Barcelone ; Cecilia, Potenza.
Projet lauréat de la bourse à l’écriture SACD Beaumarchais 2016, soutenu par la Région Midi Pyrénées.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

La CaLaCa

Kerol

10€ avec abonnement (réduit : 8€)
10€ sans abonnement (réduit : 8€)
HORAIRE :
20:30
DURÉE :
1H00
Théâtre Louis Guilloux
Placement libre

DISTRIBUTION

De et avec : Kerol
Mise en scène : Dominique Habouzit Marionnettiste : Ayelén Cantini
Conception du squelette : Johanna Elhert
Régie son et lumière : David Maillard
Production et diffusion : Laure Caillat et Federica Romanò

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.