Chargement des événements

Après le fascinant solo « My paradoxical knives » où il  revisitait les danses sacrées des derviches en faisant graviter autour de lui des couteaux, Ali Moini est revenu à La Passerelle avec l’impressionnant  « Man anam ke rostam … » où dans un vêtement-machinerie qui actionnait un pantin métallique, il semblait dialoguer avec son double.
Le chorégraphe-danseur iranien revient avec, cette fois-ci une proposition pour quatre interprètes. Pour cette pièce de groupe,  il a observé des activités diverses liées à la Force et la Pression. Son champ de recherche est très large : « de la pratique des sourciers à celle du lutteur, dans la confection de pâtisserie ou de feutrage, incluant différents ingrédients, qu’ils soient sonores, charnels, ou autres…»  Ainsi, de la France à l’Iran, il a sélectionné des rituels, cérémonies, professions, activités sociales pour en révéler les éléments chorégraphiques.

Images de répétition :

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Ali Moini

Ali Moini est né en 1974 à Shiraz (Iran). Il intègre à l’âge de 17 ans le Jeune Orchestre de Shiraz en parallèle avec sa formation en chant lyrique et composition musicale. En 1997, il commence des études intensives d’interprétation dramatique. Il est titulaire d’une Licence en représentation dramatique délivrée par la Soureh High Educational University de Téhéran. Il rejoint le « Mehr Theater Group » d’Amir Reza Koohestani en 2000 où il occupe des fonctions d’acteur et de compositeur musical. Il joue dans plusieurs de leurs créations dont "Dance On Glasses", pièce comptant plus de 80 représentations au Proche-Orient, Europe, Amérique Latine et Amérique du Nord. En 2008, il ébauche un premier solo "My Paradoxical Life". Cette ébauche sera finalisée en 2013 en collaboration avec le plasticien Fred Rodrigues, servant de base au projet "LIVES". Ali Moini s’installe en 2008 à Lisbonne où il intègre le Programme d’Études en Recherche et Création Chorégraphique du Forum Dança qu’il conclura en 2010. Durant ces deux années, il reçoit l'enseignement de chorégraphes internationaux tels que Deborah Hay, Emmanuelle Huynh, André Lepecki, Jeremy Nelson, João Fiadeiro, Julyen Hamilton, Lisa Nelson, Mark Tompkins, Meg Stuart, Loïc Touzé, ainsi que Vera Mantero pour laquelle il devient interprète. C’est au sein de ce programme qu’Ali chorégraphie le solo "My Paradoxical Knives" programmé plus de cinquante fois, à la Fondation Cartier, au festival Montpellier Danse, au Tanzquartier de Vienne, au Centre Pompidou Malaga, au théâtre National de Chaillot, au théâtre National de Bruxelles entre autres lieux…
En 2010, il s’installe en France et intègre le Master en danse et performance ESSAI au CNDC d’Angers. En 2012, il est invité par le festival Montpellier Danse à créer la pièce de groupe "IT SHOCKS ME BUT NOT YOU" dont un passage solo intitulé "TALKING IN/TO MYSELF" est présenté au Théâtre de la Cité Internationale dans le cadre du festival d’automne 2012. En 2013, "LIVES" sa collaboration avec le plasticien Fred Rodrigues est créée dans le cadre du programme New Settings de la Fondation d’Entreprise Hermès au Théâtre de la Cité Internationale. En 2014 et 2015, il est interprète pour Hooman Sharifi dans le spectacle "Every order eventually looses its terror". En 2016, Il est à nouveau invité au festival Montpellier Danse pour créer le solo "Man Anam Ke
Rostam Bovad Pahlavan" (présenté à La Passerelle en 2017). Au printemps 2017, il initie une période de recherche en Iran, aux USA et en Allemagne avec le soutien de l'Institut Français, de la Tanzhaus nrw Düsseldorf et de l'EMPAC dans le but de préparer "Gaugemancy" une pièce de groupe.

Site Web : http://www.selon-lheure.com/p/home-page.html

Coproductions / Mentions légales

Production : Selon l’Heure
Avec le soutien de la Fondation d’Entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings.
Coproduction : La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc ; EMPAC New York ; La Place de la Dance CDCN Toulouse/Occitanie ; Charleroi Danse ; Le Manège, scène nationale de Reims ; Le Phare CCN du Havre Normandie.
Soutien : La Briqueterie CDC Val de Marne ; Institut Français dans le cadre des résidences Hors les Murs ; EMPAC New York ; Tanzhaus Dusseldorf ; le Centre National de la Danse.
Ali Moini est artiste associé à La Passerelle dans le cadre de Surface scénique contemporaine.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Gaugemancy

Ali Moini

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
GENRE
HORAIRE
20:30
DURÉE
1H00
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Concept & Performance Ali Moini
Avec :  Emi Sri Hartati Combet, Clément Courgeon, Miguel Garcia Llorens, Chandra Grangean, Ali Moini
Instruments / Programmation Fred Rodrigues
Scénographie Ali Moini
Regard extérieur : Myrto Katsikis
Design Sonore : Pouya Ehsaei
Costumes Angèle Micaux
Lumière Stéfane Perraud
Régie technique Samson Milcent
Administration de production Yann Gibert

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.
Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle