Chargement des événements

Avec l’équipe de Galapiat, tout est avant tout question de cirque et pour leur nouveau spectacle, c’est plus que jamais le cas. C’est l’histoire de quatre gamins nés de parents circassiens, qui vivent ensemble et nous racontent leur vie vue de la fenêtre de la caravane. Ils vont grandir puis vieillir et c’est toute l’histoire du cirque (du traditionnel aux arts du cirque d’aujourd’hui) qu’ils vont retracer pour nous. Sur scène : une batterie, des saxophones petits et grands, des voix de vieux pour mieux penser, des accordéons grands et petits, une basse, une corde volante pour mieux voler, un trapèze pour mieux chanter, des voix d’enfant pour mieux sentir, des échasses pour se grandir, une bascule pour mieux sauter, des perruques pour plus y croire…

Après deux semaines de résidence, la création du nouveau spectacle de Galapiat Cirque a lieu à La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Galapiat Cirque

Sébastien Armengol : bascule, trapèze fixe, musique, photographie. Sébastien a commencé le cirque assez tard, en 1998. Il n’avait que 18 ans, mais a tout de suite co-fondé une école de cirque à Port-La-Nouvelle (11).Après un baccalauréat scientifique, il a suivi des études jusqu’à l’obtention d’une licence en Arts du spectacle. Titulaire du Brevet d’Aptitude aux Techniques du Cirque (BATC) obtenu à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts du Cirque (ENSAC) de Rosny-sous-bois (93) puis titulaire dans la foulée le Diplôme des Métiers d’Art (DMA) qu’il obtient au Centre National des Arts du Cirque (CNAC) de Châlons-en-Champagne (51). Il en sort avec un spectacle Tout est perdu sauf le bonheur, mis en scène par Philippe Car, Cartoun sardines théâtre. En 2006 il co-fonde l’association Galapiat Cirque et co-écrit le spectacle Risque ZérO qui va tourner de 2008 à 2014, au national et à l’international. En parallèle il co-fonde le festival de cirque et musique Tant qu’il y aura des mouettes à Langueux (22). Le travail avec Emilie Bonnafous a commencé en 2011 avec la réalisation d’une exposition photos + textes, Tes yeux ont l’avantage d’être 2, puis celle d’un livre, Sur le chemin de la route, retraçant le récit de voyage de Risque ZérO en Amérique latine en 2011. Sur le chemin de la route est aussi le titre d’un spectacle sous chapiteau où ils inviteront des artistes locaux à les rejoindre dans l’écriture et dans le jeu qu’ils joueront principalement en Bretagne de 2012 à 2014. En 2013, tous deux ouvrirent un lieu culturel à Camlez (22), Escouto can plaou, où s’enchainent des stages de clown, acro-yoga, résidences d’artistes, concerts et spectacles. En 2015, Sébastien a aussi travaillé avec différentes compagnies de cirque en tant que regard extérieur du spectacle de La grosse B, Insert coin, puis comme remplaçant avec Circa Tsuica du Cheptel Aleikoum, Maintenant ou jamais. Depuis ses débuts dans le milieu du spectacle ( 1998), Sébastien prend des photos de tout ce qui l’entoure. Dans le monde du cirque, il est devenu le référent photo de la coopérative Galapiat-cirque, mais a aussi travaillé pour les Colpoteurs, Cirque Aïtal, Cie Mauvais coton, Cirque Trotolla, Marcel et ses drôles de femmes et a collaboré avec différentes structures comme les pôles nationaux des Arts du cirque Languedoc Roussilon, Rhônes Alpes et Nord Pas de Calais. Emilie Bonnafous : écriture et mise en scène. Après un baccalauréat littéraire, spécialité théâtre, elle suit une formation d’artiste de cirque professionnel au Lido à Toulouse (31). C’est là qu’elle s’initie au travail du clown. Après avoir travaillé comme comédienne pendant quelques années, principalement pour la compagnie «Théâtre 7» dirigée par Michel Boy à Castelnaudary (11), elle découvre presque par hasard l’écriture qui lui permet de transformer son regard sur les dif cultés de la vie. Elle crée une compagnie «Nez4c» dans laquelle, de 2006 à 2011, elle développera son propre regard d’auteur et de metteur en scène autant dans les créations dans le spectacle vivant que dans la pédagogie en partenariat avec le Théâtre/scène nationale de Narbonne. Elle écrit trois pièces de théâtre. Chacune d’elles traite d’un sujet grave : l’inceste, la séropositivité et les violences conjugales (commande de la CAF de l’Aude). Elle met en scène l’une d’entre elles : Ou peut-être une nuit. En parallèle, elle suit une formation sur 3 ans d’art thérapeute à Montpellier (34). Elle donne des ateliers et des stages de clown depuis 2005. Aujourd’hui encore elle continue à proposer des stages de formations ou des ateliers ponctuels autour du clown et de l’écriture. Quand elle rencontre Sébastien, elle part très rapidement dans le convoi avec lui et toute la compagnie Galapiat. Elle écrit alors sur l’itinérance, le quotidien restant toujours le point de départ de ses réflexions. Elle écrit le livre Sur le chemin de la route en 2012 avec Sébastien Armengol. En 2014, elle fait le «regard extérieur» sur le spectacle cow love porté par Nanda Suc et Fede Roblédo. De 2012 à 2014, elle porte avec Sébastien le projet en chapiteau Sur le chemin de la route. Elle est chargée de l’écriture des textes, de la mise en scène sur ce spectacle. Ce projet tournera pendant 2 ans en Bretagne. En 2015, elle écrit «wagabond», conte pour enfants illustré par Lucie Plessis, et co édité par la maison d’éditions «le moustier». Ce livre est une commande faite par «Galapiat cirque». Céline Valette : aériens, contorsions, musique. Pratiquant les arts du cirque dès l’enfance, elle intègre après un cursus universitaire en arts du spectacle à Montpellier (34), l’école de cirque préparatoire Piste Azur de (La Roquette-sur-Siagne, 06). Elle poursuit sa formation au Centre Régional des Arts du Cirque (CRAC) de Lomme (59) où elle se spécialise en disciplines aériennes (corde volante et tissu ballant) et en contorsion. En 2003, elle fonde la Cie Les Fées railleuses avec laquelle elle crée des spectacles pour la rue et la salle : Entredits, Les Polyamide Sisters et A chaque grincement de ton coeur. En parallèle, elle collabore et explore depuis dix ans avec le théâtre du Prato de Lille (59) (Théâtre international de quartier ) en tant que comédienne burlesque et circassienne. Elle joue autant dans des formes en extérieur: Deûle d’Amour, Gamberge, Tournage Imaginaire, que en salle : Mignon Palace et Soirée de Gala . Elle a aussi croisé le monde de l’opéra dans Falstaff de Salieri et La Traviata de Verdi, mis en scène par Irina Brook. Depuis 2006, elle explore également l’univers de la performance aux côtés du photographe Bruno Dewaele. Elle s’est formée au jeu d’acteur et au clown en suivant des stages avec Gilles Defacque, Hami Hattab, Lory Lechin, Gilles Caillaud et Christophe Guétat. Pour un travail autour de l’écriture et du conte, elle a aussi suivi une formation au CNAC avec Pepito Matteo. Elle a exploré l’univers de la manipulation de formes et de matières avec Cécile Briand et participé à une Master Class avec Alain Platel et la Cie Mossoux/Bonté, Quand le théâtre devient mouvement et que la danse se théâtralise. Enfin, depuis 2013, elle a découvert le monde de l’itinérance et des chapiteaux au sein de Galapiat Cirque en participant à divers projets du collectif. Madeg Menguy : bascule et musique. Diplômé en Licence de l’art et de l’archéologie à l'université de Rennes (35), Madeg est depuis toujours musicien. Son instrument de prédilection est le saxophone, mais il est aussi un très bon guitariste. Il pratique également le piano et joue de la batterie, de la basse et de la contrebasse. Il a aussi suivi une formation musicale et il est à l’initiative de divers groupes de musique, principalement en Bretagne, autour de la musique du terroir, du rock, de la cumbia et des musiques latino-américaines, irlandaises et musiques des Balkans. Depuis 2012, il est le musicien attitré de l’équipe locale du cabaret Pétaouchnock de Galapiat Cirque. C’est là qu’il s’est initié à la bascule coréenne et qu’il a commencé à «envoyer» ses premières acrobaties. Madeg est le plus jeune de la troupe. Karim Randé : bascule, sangles, musique. Karim est en fait multi-Karim : acrobate à la bascule, il est aussi sangliste, échassier (acro/pneumatiques), acrobate à la roue Cyr et comédien. Titulaire d’un DEUG d’Arts plastiques, il est aussi diplômé du Conservatoire National de Bordeaux (33) et a suivi des formations de cascades qui l’ont fait apparaître dans plusieurs lms (par exemple Blanche Neige avec Julia Roberts). Il a travaillé avec Franco Dragonne, le Cirque du Soleil, la compagnie Malabar, la compagnie Montalvo/Hervieu. En 2011, il a monté sa propre compagnie d’échasses acrobatiques, la Cie Tic et Tac et continue toujours à jouer en France et à l’étranger. Depuis 2014, il est aussi acrobate de La Grosse B.

Site Web : http://galapiat-cirque.fr/

Coproductions / Mentions légales

Production : Galapiat Cirque

Coproduction & Accueils en résidence : La Passerelle, scène nationale de Saint Brieuc / Mil Tamm (Pays de Pontivy) / Coopérative de Production de ANCRE, réseau des professionnels du jeune public en Bretagne / Itinéraires Bis, association de développement culturel et artistique des Côtes d'Armor / Espace Culturel des Corbières, Communauté de Communes Région Lézignanaise, Corbières et Minervois, avec La Verrerie d'Alès - Pôle National Cirque Occitanie / Carré Magique, Pôle National des Arts du Cirque en Bretagne - Lannion / Association La Loggia /Théâtre du Vieux Saint-Etienne, avec AY-ROOP - Ville de Rennes / Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles en Milieu Marin - Trestel, Hôpital de Lannion, Trévou-Treguignec.

Avec l'aide de la DRAC Bretagne, Ministère de la Culture et de la Communication, de l'Adami et de l'Agence régionale de santé Bretagne, dans le cadre du programme « Culture et Santé ».

Galapiat Cirque est soutenu pour son fonctionnement par la Région Bretagne, le Département des Côtes d’Armor, et le Ministère de la Culture et de la Communication DGCA - Aide à l’itinérance.

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

C’est quand qu’on va où !?

Galapiat Cirque

15€ avec abonnement (réduit : 9€)
15€ sans abonnement (réduit : 9€)
HORAIRE :
15:00
DURÉE :
à partir de 6 ans.
Théâtre Louis Guilloux
Placement numéroté

DISTRIBUTION

Avec :  Sébastien Armengol, Madeg Menguy, Karim Randé et Céline Valette

Écriture & mise en scène : Émilie Bonnafous
Direction d’acteurs : Nicolas Bernard

Regard extérieur : Chloé Derrouaz
Création lumière & régie générale : Thomas Bourreau
Création son & vidéo : Vincent Hursin
Scénographie & costumes : Nadège Renard
Construction : Michel Carpentier et Guillaume Roudot
Enregistrement Voix-Off : Nelly Sabbagh et Vincent Hursin
Dessin animé : Frédéric Lépinay
Photographies : Sébastien Armengol

Musique enregistrée : Civenti / JM Vazquez
avec les voix de : Pablo, Basile, Violeta, Némo, Maho, Lulubelle, Titouan, Célestin, Christiane, Louis et Pierre

Production & Diffusion : Camille Rondeau
Administration : Yvain Lemattre

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.