Éducation artistique & culturelle

Un festival de danse dans une école primaire à Saint-Brieuc

SPLATCH ! permet à toutes et tous, à tout âge de découvrir de façon ludique la création chorégraphique. Pendant le festival, la compagnie Lamento a pris ses quartiers à l’école Berthelot à Saint-Brieuc.

Markus Viske et Matthis Walczak, interprètes du spectacle La Fabuleuse Histoire de BasarKus, accompagnés par Anna Martinelli, circassienne, ont initié les élèves de maternelle et de CP à l’art circassien.

Afin de favoriser la rencontre entre les enfants et les artistes, ces derniers ont passé cinq jours en immersion dans cet établissement scolaire. « L’approche est plus facile, c’est plus rassurant pour l’enfant, ça les met en confiance, pour tout de suite en profiter » selon Anne-Lise Le Bourdais, enseignante de la classe de Petite et Moyenne Section.

« Amener les artistes à l’école permet aux enfants de redécouvrir le lieu où ils vivent tous les jours. »
Gildas Ruault, enseignant de la classe de Grande Section

Chacun·e a ainsi pu participer à un atelier de mise en mouvement de deux heures avec Anna Martinelli. Au programme, jonglage avec des foulards, roulades avant et arrière et quelques mouvements d’acrobatie qu’ils intégreront à leur spectacle de fin d’année.

Photographie 1 : Anna Martinelli lors d’un atelier de motricité
Photographie 2 : Lola Brébant, lors d’un temps d’échange avec les élèves de maternelle autour de l’accueil du spectacle La Fabuleuse Histoire de BasarKus
Photographie 3 : Dessin de Nesrine représentant La Fabuleuse Histoire de BasarKus
Photographie 4 à 7 : Markus Viske et Matthis Walczak lors d’une des représentations scolaires

Elisabeth Millet, chargée des relations avec les publics et Lola Brébant, stagiaire ont, avec les instituteur·rices, bénéficié de deux temps avec les écolier·ères. Le premier pour introduire le spectacle La Fabuleuse Histoire de BasarKus, afin de présenter à ces jeunes spectacteur·rices ce qu’ils allaient voir et ainsi permettre une meilleure écoute lors de la représentation. Puis le second pour recueillir ce qu’ils et elles ont vu et vécu durant ces derniers jours afin de mettre des mots sur leurs émotions.

Les enfants, de par leur jeune âge ont des réactions plus spontanées et sont en constante interaction avec tout ce qui les entoure. Entre celles qui pensent que l’interprète va sortir par la fenêtre pour aller en chaussettes dans la cour de l’école et ceux qui craignent que l’artiste se blesse, lors de chaque représentation les différentes classes expriment leur admiration et leurs craintes de façon sonore entre chaque acrobatie.

« De par leur âges et leurs expériences en tant que spectateurs, ils n’ont pas encore acquis tous les codes implicites du théâtre. Les adultes, eux, réagissent de manière plus discrète par des rires, des applaudissements mais il n’est pas rare de les entendre s’exclamer spontanément ».
Lola Brébant

Programme : du lundi 15 au vendredi 19 mai :
> Accueil de la compagnie Lamento à l'école Berthelot
> Participation à un atelier de motricité avec Anna Martinelli
> Temps d'échange avec deux personnes en charge des relations avec les publics à La Passerelle
> Représentation du spectacle La Fabuleuse Histoire de BasarKus, suivi d'un temps d'échange avec les artistes circassiens

Participant·es : Les cinq classes de l'école primaire Berthelot - 101 élèves

Objectif :
> Développer leur sens de l’observation et de la critique. 
> Développer l’assurance et la confiance en soi. 
> Acquérir une culture générale du spectacle vivant. 
> Être sensibilisés au processus de création. 
> Découvrir par le plaisir la pratique artistique

Un projet 100% EAC en partenariat avec La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc, l’École Berthelot, la DRAEAC et la Ville de Saint-Brieuc.
< Précédent