Éducation artistique & culturelle

Peau de phoque mobile – Journal de bord à Quintin

Jeudi 24 février

Aboutissement d’une semaine de travail à Quintin, le duo de la compagnie La Ponctuelle se produit dans la salle des fêtes. Excitation des deux côtés de la salle pour cette représentation unique. Pendant deux heures, le duo parle de ses rencontres dans cette « petite cité de caractère », invite plusieurs personnes à monter sur scène, pour la première fois, et dire adieu au placard. Les symboles des fiertés sont brandis, mis en exergue dans un multivers choisi. Peau de phoque mobile se conclue, mais le travail porté durant cette semaine ira bien au-delà, à commencer par la marche des fiertés à Saint-Brieuc, le 21 mai 2022.

Mercredi 23 février

Après sept jours à Quintin, Aurore Magnier et Lucien Fradin travaillent intensément à la mise en scène de Peau de phoque mobile. Une journée dense qui se termine par le dernier rendez-vous tout public de la semaine : l’apéro-concert à la Quintine organisé par Patricia, Yvan et La Ponctuelle. Plusieurs dizaines de personnes ont pu découvrir les chansons de Léonore Bolcatto qui « cheminent entre tendresse, urgence de vivre et féminisme » et le rap queer et érotique de LAW, artiste associé·e à La Générale d’Imaginaire de Lille.

Mardi 22 février

Est-ce que les réseaux sociaux permettent d’être mieux informé sur les sexualités ? Est-ce qu’ils permettent d’avoir des références communes ? Est-ce que c’est dérangeant de voir deux personnes du même sexe se tenir la main dans la rue ? Qu’est-ce qu’une sirène ? Est-ce qu’au lycée aujourd’hui on peut dire librement que l’on est homosexuel·le que l’on soit un garçon ou une fille ?

Autant de questions et de thématiques sur lesquelles ont pu échanger les 2ndes du Lycée professionnel Jean Monnet de Quintin avec Lucien et Aurore ce soir à l’internat. Un échange intéressant et de nouveaux regards adolescents qui leur ont permis de compléter leur découverte du territoire.

Lundi 21 février

Premier jour de travail au plateau pour Lucien et Aurore. Après la découverte de Quintin et tant de rencontres avec ses habitant·es, c’est le premier jour de montage à la salle des fêtes avec Anthony, technicien général pour le spectacle, et le début de l’écriture et de la mise en scène de Peau de phoque mobile à Quintin. Ce lundi soir, c’est un nouveau rendez-vous ouvert à tou·tes : le cinéma Le Rochonen présente « Les Invisibles » de Sébastien Lifshitz, dans lequel des hommes et des femmes sénior·es racontent leurs sexualités vécues au grand jour au fil des époques. Des vies jugées scandaleuses pour certain·es, marginales pour d’autres mais surtout libres.

Samedi 19 février

Quel meilleur endroit qu’un aquarium pour trouver des sirènes ?

Aurore a suivi Emilie, animatrice a la MJC de Quintin, lors d’une sortie pour les familles quintinaises à l’aquarium de Saint-Malo pendant que Lucien et leurs ami.es ont avancé dans la préparation de la fête. Au programme : un temps dédié à 19h dans la salle des fêtes de Quintin puis à 20h pour tous les ami.es et les allié.es de la communauté LGBT+. Une fête gratuite sur fond d’une playlist participative avec entre autres, une fringuothèque libre d’accès et des paillettes. Un moment convivial propice aux rencontres avec les habitant.es et un moyen festif de nourrir la représentation de Peau de phoque mobile à Quintin.

Bonus track :

 

Vendredi 18 février

La découverte de Quintin se poursuit pour la compagnie La Ponctuelle. C’est notamment grâce à des rencontres avec des habitant·es de la communauté LGBT et de sirènes locales qu’Aurore et Lucien développent l’ancrage de Peau de phoque mobile à Quintin. Après le rituel passage chez le coiffeur avant la représentation de la semaine prochaine, c’est déjà l’heure de se retrouver au Marque Page. Lucien a offert à plus d’une vingtaine de personnes une lecture intime et généreuse de certains passages de son livre Portraits détaillés. Une écoute autour d’un verre qui fût tout aussi attentive que conviviale et qui s’est poursuivie chez Patricia et Yvan, à La Quintine. Ca sent déjà un peu la fête !

« Lucien Fradin, une belle rencontre à la librairie Le Marque Page de Quintin » à lire par Le Télégramme

 

Jeudi 17 février

La première journée à Quintin pour La Ponctuelle a permis de faire un point matinal sur la semaine dense de Peau de phoque mobile et de retrouver les partenaires du projet : l’après-midi à la MJC de Quintin fût dédiée à la préparation de la fête de samedi pour les Costarmoricain·es de la communauté LGBT+, leurs ami·es et leurs allié·es. Un passage à la libraire de Gilles et Claire, Le Marque Page, a permis d’organiser le premier rendez-vous tout public : la lecture de Portraits Détaillés par Lucien Fradin ce vendredi à 18h.

 

Mercredi 16 février

Lucien et Aurore sont bien arrivés à Quintin ce mercredi 16 février. Tout juste débarqués de Lille, ils ont pris le temps de boire une bolée de cidre et de goûter les crêpes offertes par leur hôte au manoir de Roz Maria. Ni une ni deux, ils sont attendus au bar La Quintine de Patricia et Yvan, au centre-ville de Quintin, pour rencontrer les premiers habitants investis et motivés pour préparer l’Apérose de samedi soir à la MJC.

 

Peau de phoque mobile est un spectacle qui mélange et fait dialoguer deux seuls en scène : Portraits détaillés de Lucien Fradin, qui dresse un portrait sensible de la communauté gay, et Je suis une Sirène d’Aurore Magnier, qui s’intéresse aux figures féminines locales.

Pour la création de ce spectacle, Lucien et Aurore de la compagnie La Ponctuelle passeront leur mois de février à Quintin. Grâce aux acteur·rices locaux·les, de nombreux évènements sont organisées dans cette ville des Côtes-d’Armor afin de nourrir leur travail et d’aboutir à la création de la forme théâtrale Peau de phoque mobile, le jeudi 24 février à la salle des fêtes de Quintin.

Retrouvez tout le programme de la semaine sur la page: Peau de phoque mobile, un projet à découvrir à Quintin


Suivant > < Précédent