La Passerelle Un atelier de théâtre mené en centre de détention avec Le Denisyak

Un atelier de théâtre mené en centre de détention avec Le Denisyak

Depuis plusieurs saisons, l’équipe de La Passerelle travaille avec le service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation 22 à l’élaboration d’actions en direction des personnes détenues dans un but de sensibilisation au domaine de l’art et de la culture.

Les actions sont réalisées au sein de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc et sont l’occasion de confronter les univers connus aussi bien pour les détenus que pour les artistes.

Les artistes associé·es Erwan Daouphars et Solenn Denis se sont prêté·es à l’exercice au cours de la saison 2020/2021. Étalé sur plusieurs mois, iels ont effectué un travail d’écriture puis de mise en espace et voix avec un groupe de volontaires qui participaient pour la première fois à un exercice théâtral.

« En plus de m’apporter un peu de liberté, ça me permet d’extérioriser les complications rencontrées en détention » ,confie Philippe l’un des participants à cet atelier, au journal Ouest-France.

De ces ateliers ressort un texte écrit puis interprété par les participants eux-mêmes, lors d’une restitution filmée. Il s’agit ici d’une vraie collaboration, car au-delà de la sensibilisation culturelle, il s’agit aussi d’un apprentissage important pour les artistes dont l’expérience se nourrit aussi de ces rencontres. « C’est une opportunité énorme de construire ça avec ces gens car tout devient disproportionné. Les émotions sont disproportionnées, la création devient magnifique avec rien, tout part de rien. Et après cette période compliquée, ça requestionne beaucoup de choses. » commente Erwan Daouphars, comédien et metteur en scène du Denisyak.

 

Suivant > < Précédent