Chargement des événements

Soirée double concert avec la harpiste Laura Perrudin en solo puis Leïla Martial accompagnée du violoncelliste Valentin Ceccaldi.

On a aimé la personnalité particulièrement attachante et expressive de la chanteuse Leïla Martial sur scène avec Anne Paceo à La Passerelle en janvier 2017. Avec son phrasé capable des plus improbables acrobaties, la jeune chanteuse jazz n’hésite pas à citer Björk, Bobby Mc Ferrin ou encore Camille parmi ses influences…

Le parcours de la jeune harpiste et vocaliste Laura Perrudin est aussi éclectique qu’hors du commun. Elle étudie longuement la musique classique tout en s’intéressant très tôt aux autres musiques et se formant entre autres au département jazz du Conservatoire de Saint-Brieuc. Portée par une voix singulière et une inventivité instrumentale rare, la musique de Laura évoque un univers personnel, envoûtant et unique.

http://leilamartial.com

http://www.lauraperrudinmusic.com/

  • Jazz au Bar, 19h30, entrée libre
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Leïla Martial & Valentin Ceccaldi / Laura Perrudin

Leïla Martial

Repérée en 2009 où elle remporte le premier prix de soliste au Concours de la Défense (pour la première fois décerné à une chanteuse), Leila Martial a fait une entrée remarquée sur la scène jazz en 2011, avec son premier album « Dance Floor » sorti sur le label Out Note, alors dirigé par Jean-Jacques Pussiau.
La presse, unanime, a salué l’originalité du propos, un jazz hyper-dynamique ouvert aux influences des musiques actuelles. Les prestations scéniques spectaculaires ont permis de découvrir une personnalité particulièrement attachante, expressive, rompue à l’art de la scène (Leila Martial a par ailleurs à son actif une formation de comédienne et de clown). Parmi ces influences, elle cite Björk, Magma, Bobby Mc Ferrin, Maria Joao ou encore Camille.

En décembre 2014, elle fit sensation lors de la soirée TSF jazz à l’Olympia, donnant une interprétation audacieuse de Left Alone, en duo avec le violoncelliste Valentin Ceccaldi. Un formidable duo était né, présenté sous le nom de « Fil », qui a récemment enchanté de belles scènes estivales (Radio-France Montpellier, Vagues de Jazz, Süd-Tirol festival…).

Valentin Ceccaldi

Valentin Ceccaldi est un instrumentiste exceptionnel mu par une insatiable curiosité pour toutes sortes de musiques et de rencontres. Il est devenu en quelques années l’un des musiciens les plus actifs de la scène du jazz contemporain, très actif notamment au sein du Tri Collectif.

Laura Perrudin

Remarquée en 2015 par le Monde, la BBC, FiP ou les Inrocks pour son premier album Impressions, Laura Perrudin est de retour avec Poisons & Antidotes (sortie le 22/09/2017). Masterisé au Greenhouse studio de Reykjavik par Valgeir Sigurðsson (Björk, Feist, Camille, Damon Albarn…), cet ovni pop aux frontières d’une soul teintée d’electronica et d’une folk expérimentale repose sur l’utilisation originale d’un instrument unique au monde : une harpe chromatique électrique. Prêtant sa voix singulière aux recherches et bidouillages électroniques qu’elle affectionne tant, Laura Perrudin compose un univers personnel très fort qui se matérialise à merveille lors de concerts surprenants où elle enfile la panoplie du parfait geek (laptop, pédales d’effet, looper multipistes) [Albert Potiron (Technikart, Gonzaï, Noisey)].

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Leïla Martial & Valentin Ceccaldi
Laura Perrudin

Double concert
Duo chant et violoncelle
Harpe solo

17€ avec abonnement (réduit : 10€)
23€ sans abonnement (réduit : 12€)
HORAIRE :
20:30
Petit théâtre

DISTRIBUTION

Leïla Martial : voix, pédales d’effet

Valentin Ceccaldi : violoncelle

Laura Perrudin : harpe

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.