Chargement des événements

Durant sa jeunesse, dans les situations de doute, Gorge a toujours fait ce qui était convenable du point de vue moral. Mais il n’a jamais été récompensé : son adolescence a suivi un cours bien réglé ne dépassant jamais la moyenne. Seul son nom reste telle une promesse en suspens. Or, la vingtaine bientôt passée, tandis que son employeur est au bord de la ruine, une chance unique s’offre à Gorge. Il s’en empare pour enfin faire partie du camp des vainqueurs. Il devient un impitoyable menteur, ne s’embarrasse plus des convenances, et s’approprie ce qui lui plaît, jusqu’à devenir un des chefs d’entreprise les plus prospères du monde… L’abattage rituel de Gorge Mastromas décrit la fragilité de la morale quand l’homme malhonnête se jette sur elle. La nouvelle pièce de Dennis Kelly s’empare du thème de la corruption et de la corruptibilité, un enjeu aux ressources théâtrales particulièrement riches. Avec légèreté, Dennis Kelly passe un nœud autour du cou du spectateur et le serre lentement. Jusqu’à le faire presque étouffer, prouvant une fois de plus qu’il est un maître de la construction dramatique.

Chloé Dabert fait partie des artistes participant au projet de La Passerelle : Surface scénique contemporaine.

Extraits de presse à la création mars 2017 :

« Très bien défendue et mis en scène par Chloé Dabert, cette fable éclaire crûment une société où le mensonge est devenu la condition sine qua non de la réussite. Un spectacle qui stimule les neurones» L’OBS. Jacques Nerson.

«   A travers un espace plutôt minimaliste, Chloé Dabert monte le texte bizarre comme une « télé-réalité », drôle et caustique. Énergiquement jouée, la fable apparemment simple et réveille et sème alors le trouble. » TELERAMA. Fabienne Pascaud.

« …C’est là que la mise en scène joue son rôle. Et le joue bien, grâce à Chloé Dabert, une jeune femme (40 ans) qui a été lauréate du prix Impatience en 2014 avec Orphelins, une autre pièce de Dennis Kelly. L’Abattage rituel de Gorge Mastromas confirme qu’elle a le sens de l’espace, le goût du rythme, et qu’elle sait diriger les acteurs. » LE MONDE. Brigitte Salino.

«  Quelle entrée en matière ! Et quelle bonne idée ! Pour introduire la pièce, Chloé Dabert a eu l’idée de donner plus de place à l’un des personnages imaginés par Dennis Kelly. Le narrateur occupe ainsi le devant de la scène pour conter l’enfance et l’adolescence de Gorge Mastromas avec un délicieux humour à froid. La mise en scène entraîne dans son tourbillon les sept comédiens sur le fil d’une tension dramatique qui ne se dément jamais. Ce portrait d’homme qui a vendu son âme nous interpelle avec force tant le texte et sa traduction sur scène questionne les faces les plus sombres de l’homme en quête du pouvoir. » OUEST FRANCE.

« Chloé Dabert relève avec talent le défi de monter le nouvel opus de son auteur fétiche, signé en 2013. Tracer son chemin dans ce labyrinthe de mots est une drôle d’aventure. Chaque morceau de vie de Gorge Mastromas est une énigme. L’âpreté du propos n’excluant pas d’en rire, Chloé Dabert et ses comédiens multiplient les apartés. C’est en jouant sur l’ironie et la force comique des provocations distillées par Dennis Kelly que la troupe révèle la misère sans lendemain de devenir un Howard Hughes contemporain. » LES INROCKS

« La mise en scène limpide de Chloé Dabert dans une scénographie modulable et ingénieuse de Pierre Nouvel, la qualité incontestable de l’ensemble des comédiens servent impeccablement l’ambition terrible et ô combien nécessaire que porte ce texte, celle d’ausculter les parts sombres et méconnues de l’homme et de la société. » LA TERRASSE.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Dennis Kelly/ Chloé Dabert

Dennis Kelly
Né en 1970 à Londres. Sa première pièce Débris est montée dès 2003 à Londres (Théâtre 503 / Battersea Arts Centre). Ses pièces sont ensuite créées dans différents théâtres londoniens (Paines Plough, Hampstead Théâtre, Young Vic Théâtre, …) : Oussama ce héros (2003), Après la fin (2005), Love and money (2006), Occupe toi du bébé (2006), ADN (2007) et Orphelins (2009). En 2010, sa pièce The gods weep est présentée par la Royal Shakespeare Company. Pour cette même troupe, il écrit en 2011 le livret de la comédie musicale Matilda the musical (adaptée de Roald Dahl), immense succès en 2011 à Londres et reprise en tournée internationale, notamment à Broadway. En 2013, il écrit une adaptation de la pièce de Georg Kaiser, From Morning Till Midnight qui est créée au National Théâtre et la même année sa dernière pièce L’abattage rituel de Gorge Mastromas est présentée au Royal Court. Ses pièces sont jouées et traduites dans le monde entier. En 2009 il est élu meilleur auteur étranger par le magazine Theater Heute en Allemagne. Dennis Kelly est également l’auteur de deux pièces radiophoniques The colony (BBC Radio 3, 2004) et 12 shares (BBC Radio 4, 2005). Pour la télévision, il a écrit la série Pulling (SilverRiver / BBC 3) et plus récemment Utopia (Kudos / Channel 4) qu’il a également coproduite.

Chloé Dabert
Chloé Dabert est comédienne et metteure en scène. Issue du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, elle joue sous la direction de Joël Jouanneau, Jeanne Champagne, Madeleine Louarn… et met en scène Passionnément, le cou engendre le couteau d’après Guérasim Luca au CNSAD, puis Music-Hall de Jean-Luc Lagarce au Théâtre du Chaudron-Cartoucherie de Vincennes. Elle travaille régulièrement avec de jeunes adultes autour d’écritures contemporaines, notamment au CDDB-Théâtre de Lorient où elle est artiste associée jusqu’en juin 2016, et où elle a mis en scène Les débutantes de Christophe Honoré, La maison d’os de Roland Dubillard et ADN de Dennis Kelly. En 2012, elle fonde, avec le comédien Sébastien Eveno, la compagnie Héros-limite, installée depuis en Bretagne. Le spectacle Orphelins de Dennis Kelly, qu’elle crée à Lorient en 2013 dans le cadre du Festival Mettre en Scène, est lauréat du Festival de théâtre émergent Impatience 2014 co-organisé par le Théâtre du Rond-Point et le CENTQUATRE-PARIS. Depuis 2015, elle est artiste associée au CENTQUATRE- PARIS où elle créera Nadia C. d’après le roman de Lola Lafon, La petite communiste qui ne souriait jamais, en partenariat avec la Comédie-Française, en avril 2016. Depuis janvier 2016, elle est artiste associée au Quai – Centre Dramatique National Angers Pays de la Loire.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Coproductions / Mentions légales

Production : Cie Héros limite, Le Quai / Centre dramatique national d’Angers Pays de la Loire
Coproduction : La Passerelle, scène nationale de Saint Brieuc, Espace 1789/ Saint Ouen/
Le spectacle bénéficie de l’aide à la création du ministère de la culture et de la communication – Drac Bretagne.
La compagnie est soutenue par le département de la Seine Saint Denis.
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.
Avec le soutien du Théâtre du Rond-Point et du CENQUATRE-PARIS.
L’ARCHE est éditeur et agent théâtral du texte représenté.
Le texte a reçu l’Aide à la création du Centre national du Théâtre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

L’abattage rituel de Gorge Mastromas

Dennis Kelly
Chloé Dabert

15€ avec abonnement (réduit : 8€)
15€ sans abonnement (réduit : 8€)
HORAIRE :
20:30
DURÉE :
2h
Théâtre Louis Guilloux

DISTRIBUTION

Texte : Dennis Kelly

Mise en scène : Chloé Dabert

Avec : Bénédicte Cerutti, Marie-Armelle Deguy,  Gwenaëlle David, Olivier Dupuy, Sébastien Eveno, Julien Honoré, Arthur Verret

Traduction : Gérard Watkins

Scénographie et création vidéo : Pierre Nouvel

Création lumières : Kelig Le Bars

Costumes : Pauline Kieffer

Collaboration dramaturgique : Brigitte Ferrari

Photographies : Solange Abaziou

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 19h, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.