Les marionnettistes détenus

SBR_MAISONDARRET-3.JPG_e.auffray

Six détenus de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc sont devenus des artistes le temps de quelques mois grâce à La Passerelle, le SPIP 22, et surtout Philippe Saumont de la compagnie Les Tarabates. En effet, ce marionnettiste associé à La Passerelle anime depuis février, et pour la cinquième année consécutive, un atelier de pratique artistique avec des détenus. Le but cette année était de créer sa propre marionnette, lui inventer une personnalité et une histoire et la raconter en la manipulant devant du public.

Pour ce faire, plusieurs ateliers ont été proposés : créer sa marionnette (avec Cécile Pelletier), écrire son histoire/son univers (avec Delphine Vespier), manipuler sa marionnette et la faire vivre face au public (Philippe Saumont)

Point d’orgue de leur travail, une restitution a eu lieu le jeudi 30 mars à la Maison d’arrêt devant des personnes détenues et des journalistes, et en présence des protagonistes du projet (La Passerelle et le SPIP 22). Vous pourrez retrouver ces personnages et leurs histoires au festival Marionnet’ic au mois d’avril.

Un détenu a suivi le projet du début à la fin dans le but de réaliser un documentaire qui sera diffusé au sein de la Maison d’arrêt.

 

+ d’infos : http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/saint-brieuc/saint-brieuc-marionnettes-s-evader-prison-1233749.html

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *