J’ai trop peur, mais j’ai bien ri

Le salut des artistes

J’ai trop peur, mais j’ai bien ri

Cette semaine, j’ai suivi le spectacle de David Lescot « J’ai trop peur » qui a déambulé à Saint-Brieuc. Il était présenté dans les quartiers de la ville devant une assistance aussi bien composée de scolaires, de centre de loisir ou tout public.

La pièce présente un petit garçon de 10 ans et demi qui est effrayé à l’idée d’entrer en 6e, sa petite soeur de 2 ans et demi et Francis, un garçon de 14 ans qui le conseille pour réussir sa rentrée, et ne SURTOUT pas passer pour un « TPLD * ». Elle a une distribution entièrement féminine, détail qui en a surpris plus d’un à la fin du spectacle lorsque les comédiennes tombent le costume et se présentent :
« Haaan mais mais mais… vous êtes des filles !? », cette question teintée d’étonnement revenait après chaque représentation dans la bouche des enfants, (et je sentais bien qu’elle titillait aussi la langue des plus grands) tant l’illusion est parfaite.

Autre source de questionnement intense de la part du (jeune) public : l’estrade. Celle-ci sert de scène, et est très modulable. Il en sort un banc, une table, un plateau, des trappes, une petite sœur…
Petite sœur qui est d’ailleurs très appréciée, elle charme et fait rire le public à chacune de ses interventions grâce à sa prononciation approximative et sa voix gonflée à l’hélium. C’est un peu le comic relief de « J’ai trop peur ». Sa voix intrigue beaucoup les enfants, et une fois la fin du spectacle arrivée, un flot de questions à son sujet déferle sur les comédiennes.

 

Le public du centre social du Plateau
Le public du centre social du Plateau

Car en effet, la fin du spectacle marque le début d’un échange entre les comédienne et l’assistance. Après s’être présentées, elles répondent aux questions du public. Je vous passe donc les remarques du type : « Mais vous être vraiment des filles ? Pour de vrai ? » qu’on a vu plus tôt, et toutes celles qui concernent la voix de la soeur, pour en venir aux anecdotes pêchées ça et là au fil des représentations.

Il se trouve que les trois filles connaissent tous les rôles de la pièce, et tirent au sort qui jouera qui à chaque fois. C’était d’ailleurs une première dans le rôle principal du petit garçon pour Théodora, la plus jeune de la compagnie. Un première qui aura su charmer le public, qui pour une bonne partie venait pour la première fois assister à une pièce de théâtre, et semblait bien en redemander à la fin !

 

Le spectacle était présenté en partenariat avec les centres sociaux du Point du Jour, du Plateau, de la Croix Saint Lambert, et La Citrouille, la MJC du Plateau, l’association Le Cercle et la mission Réussite Éducative de la ville de Saint-Brieuc.

*  « TU PUES LA DÉFAITE ». Oui, le collège est cruel.

 

arrivee-public-01 arrivee-public-02le-publicle-moment-des-questions

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *