Bord de scène avec les comédiens de Wij / Zij

_DSC1654

Depuis deux jours, La Passerelle accueille les collégiens pour des séances scolaires de Wij / Zij. Si je n’arrive toujours pas à prononcer ce titre, je peux vous le traduire : cela veut dire Nous / Eux. Wij / Zij, c’est une pièce qui parle de terrorisme et qui raconte l’histoire vraie d’une prise d’otages en Russie en 2004.

Après une heure de spectacle mêlant danse et théâtre dans un décor ingénieux qui se monte au fur et à mesure de la pièce, les collégiens ont pu échanger avec les deux comédiens : Gytha Parmentier et Roman Van Houtven. Les jeunes ne sont pas timides, les premières questions qu’ils posent sont étonnamment personnelles comme par exemple : « Vous êtes frères et sœur ? ». Non, ce n’est pas le cas. En effet, les deux interprètes se sont rencontrés lors de leur première répétition pour cette pièce.

Une nouvelle question me fait sourire : « Vous tombez beaucoup sur scène. Vous n’avez pas trop mal ? ». Oui, c’est vrai qu’après avoir vu le jeu d’actrice de la jeune femme, je me suis aussi posé la question. La comédienne en profite pour nous expliquer qu’il existe des techniques pour chuter sans se blesser en tombant sur les muscles plutôt que sur les coudes.

Vient ensuite le sujet de la mise en scène :  « A quoi correspondent les fils tendus sur scène ? » demande un collégien. « A quoi penses-tu qu’ils correspondent ? » lui répond Roman Van Houtven. L’occasion pour les comédiens d’en savoir plus sur l’interprétation qu’ont les jeunes de la pièce. Plusieurs hypothèses sont émises : ces fils symbolisent la vue des terroristes, les pièges, les fils des différentes bombes placées par les terroristes, la trajectoire des balles lors des échanges armés ou encore le bâtiment en lui-même….etc.  A chacun son interprétation !

En tout cas, ils sont bien occupés puisqu’ils nous racontent qu’ils partent en tournée en 2018 pour conquérir les Etats-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Pas besoin d’aller aussi loin pour trouver un public conquis. Lorsque je m’approche des jeunes en fin de séance pour leur demander s’ils ont aimé la pièce, ils me répondent un « OUI » unanime ! Un garçon se retourne vers moi et me dit : « Au début de la pièce, je ne pensais pas que ce serait si sérieux mais c’était vraiment très bien ! ». Je crois que ça résume assez bien le ressenti de chacun !

Retour en images sur ces rencontres ci-dessous.

A bientôt pour de nouvelles aventures à La Passerelle !

#Justine

_DSC1654

 

_DSC1572

 

_DSC1589

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *