Chargement des événements

Première en France !
Après le succès du réjouissant Adorabilis l’année dernière, Jonas Lopes et Patrick Lander reviennent avec leur nouvelle création. Influencés cette fois-ci par l’univers de Jérôme Bosch, ils imaginent une rencontre entre des humains et des robots. Au cœur d’un paysage apocalyptique, les deux entités vont tour à tour socialiser, danser, s’embrasser, commander puis obéir, d’égal à égal. Dans un tête-à-tête troublant, ils jouent à s’échanger les rôles, afin d’explorer les aptitudes et les limites de chacun. Se dessine alors un univers surréaliste peuplé de créatures hybrides, au cœur d’une chorégraphie qui pourra parfois sortir du cadre de la scène.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Artiste / Compagnie

Jonas & Lander

De nationalité portugaise, JONAS LOPES entre à l’école Chapitô, où il se forme auprès de professeurs tels que Sofia Neuparth, Amélia Bentesm et António Pires. Il participe à un projet de composition musicale lors d'une résidence artistique en Italie et poursuit ses expérimentations en tant qu'acteur par un stage au Théâtre São Luiz de Lisbonne. À la fin de ses études, il part suivre des cours au Pinneaple Dance Studio et au Circus Space University de Londres. C'est làcollaboration : création en duo de Cascas d'OvO (2013), Matilda Cartola (2014), Arrastão (2015) et Adorabilis (2017). Le parcours de Jonas Lopes a également été enrichi par ses rencontres avec des artistes tels que Margarida Bettencourt, Tiago Guedes, Sofia de Portugal, Jérôme Bel, Maria João et Mário Laginha.

Chorégraphe, LANDER PATRICK a travaillé aux quatre coins du monde avec des artistes qu’il admire profondément comme Luís Guerra, Tomaz Simatovic, Marlene Monteiro Freitas, Alejandro Ahmed, Margarida Bettencourt... Son travail chorégraphique a été récompensé à deux reprises : il a obtenu le 1er prix au Koreografskih Minijatura Festival (Serbie) pour Noodles Never Break When Boiled et un 2ème prix au No Ballet International Choreography Competition (Allemagne) pour Cascas d’OvO. La pièce Cascas d’OvO a été sélectionnée par Aerowaves en 2014 et a depuis été présentée au Portugal, en Italie, aux États-Unis, au Brésil, en France, en Angleterre, en Serbie, en Pologne, en Suisse, entre autres.

Coproductions / Mentions légales

Production : Sinistra Associação Cultural / Coproduction : Rede 5 Sentidos (Centro Cultural Vila Flor, Centro de Artes de Ovar, O Espaço do Tempo, Teatro Académico Gil Vicente, Teatro Micaelense, Teatro Municipal da Guarda, Teatro Municipal do Porto – Rivoli, Teatro Nacional São João, Teatro Virgínia, Teatro Viriato), Theater Freiburg (ALL), Teatro do Bairro Alto / Avec le soutien de Polo das Gaivotas - Câmara Municipal de Lisboa / Remerciements CINEL, Cartaxo Municipality, Joana Lino, 23 Milhas – Ílhavo Municipality, Montemor-o-Novo Municipality
Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique

A quel moment voulez-vous être alerté ?



Votre numéro de mobile :
Veuillez saisir les
caractères ci-dessus :

Lento e Largo

JONAS & LANDER

HORAIRE
22:00
DURÉE
1H15
Théâtre Louis Guilloux
Placement libre

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Jonas Lopes et Lander Patrick

Avec Jonas Lopes, Lander Patrick, Francisca Pinto, Lewis Seivwright, Mathilde Bonicel

Scénographie : Rita Torrão

Lumière : Rui Daniel

Maquillage : Filipa Vieira da Silva

Régie : Joana Mário et Filipe Metelo

Production : Patrícia Soares

Le bar est ouvert chaque soir de représentation à partir de 18h30, pendant les entractes et après les représentations : restauration légère et boissons vous y sont proposées.
Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle