Deux jours pour mettre en scène une pièce

_DSC5061

Mettre en scène une pièce en deux jours, est-ce possible ?
Les élèves de 1èreL du lycée Eugène Freyssinet de Saint-Brieuc ont relevé le défi avec la figure d’Iphigénie et plutôt brillamment d’ailleurs !

Iphigénie(s), est un projet en partenariat avec La Passerelle portée par Paule Vernin – comédienne – et Sophie Auradé – professeure au lycée Eugène Freyssinet. En amont les élèves, en se basant sur des réécritures de l’œuvre Iphigénie et sur la figure de cette femme, ont écrit des textes afin de proposer eux-aussi des réécritures…d’où le « s » au nom du projet !

Grâce à la mise de place de ce projet, les élèves ont découvert une partie des métiers qui sont exercés dans le milieu du théâtre comme celui d’auteur.e, de metteur.se en scène, de régisseur.se plateau, son et lumière.

Dans la vidéo ci-dessous vous découvrez les différentes étapes et le processus du travail qu’ont effectué les comédiens de deux jours :

Le vendredi après-midi les élèves ont présenté leur travail à la Villa Carmélie devant un public d’invités : professeurs, parents…
J’ai été impressionnée par le résultat surtout quand on sait que la veille ils ne savaient pas comment allait se dérouler le spectacle !

good-job-gif-18

Un grand bravo à eux !

#Léa

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Commentaires

  1. Reply

    Bravo Paule bravo les jeunes bravo les profs
    C est super

    Et vive la Bretagne !! Tu peux venir en suisse faire la même expérience!! Regarde avec Ludivine !!
    Bisous de suisse sous la neige

Laisser un commentaire

Répondre à Alida oberholzer Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chères spectatrices, chers spectateurs, chers partenaires,

Avant tout sachez que vous nous manquez, et que nous espérons que vous vous portez bien.
Il est compliqué de trouver aujourd’hui des certitudes à partager avec vous, mais il y en a au moins deux.

Commençons par exprimer notre immense gratitude envers celles et ceux qui sont mobilisé.e.s pour lutter contre les effets sanitaires de cette pandémie mais aussi pour nous permettre de conserver d’essentiels repères dans nos vies quotidiennes. Et souhaitons que cette reconnaissance ne reste pas conjoncturelle.
Partageons également la réelle solidarité qui s’affirme dans notre secteur d’activité. Alors que d’ordinaire nous courons en permanence après le temps, depuis quelques semaines les échanges avec les équipes artistiques, avec les partenaires publics, avec les collègues d’autres structures, se font plus longs, pour mettre en commun nos réalités, nos questionnements et inventer des réponses solidaires à cette crise sans précédent. Comme tous les domaines d’activité, le spectacle vivant connait des travailleurs précaires et à ce titre, il nous faut notamment être attentifs à la situation des artistes et techniciens intermittents ainsi que des auteurs.

Quant aux incertitudes du moment, elles sont légion et souvent vertigineuses.
Le questionnement qui nous lie à vous a tout de même un aspect réjouissant puisqu’il concerne la date de nos retrouvailles. Dans l’immédiat nous avons décidé d’annuler la totalité des représentations prévues jusqu’à la fin de la saison 19/20. Ce n’est pas une décision joyeuse, au mieux qualifions-la de pragmatique : elle nous permet depuis plusieurs jours de travailler sereinement avec les équipes artistiques concernées pour envisager autant que possible de décaler les spectacles annulés. Nous vous dirons prochainement quelles représentations sont reportées à l’automne et quelles modalités de report ou de remboursement de vos places nous mettrons en œuvre. D’ici là, conservez vos billets.

Avant la pause estivale, nous espérons vous présenter la saison 20/21 actuellement en cours de finalisation. Sous une forme qu’il nous reste à inventer…
La Passerelle est aujourd’hui fermée au public pour une durée indéterminée et nous poursuivons notre activité à distance de manière très partielle. Mais sachez que dès sa réouverture, nous serons plus que jamais mobilisé.e.s pour continuer à mettre en œuvre au plus près de vous notre engagement artistique, citoyen et professionnel.

A très bientôt !

Guillaume BLAISE et l’équipe de La Passerelle