L’égalibernité

la_devise-m-a-gagnaux-et-y-gasiorowski2v-arbelet

La semaine dernière a commencé la tournée du spectacle La Devise dans des lycées du département. La pièce est écrite par François Bégaudeau et mise en scène pas Benoît Lambert, et est jouée par Marie-Ange Gagnaux et Yoann Gasiorowski, un des deux duos qui sillonnent les lycées de France pour parler de Liberté, d’Égalité et de Fraternité, les trois « mots » qui constituent notre devise nationale.

« L’art peut poser des questions mais ne donne pas la leçon »

La pièce tourne dans les salles de classe de certains lycées costarmoricains devant les élèves la journée et s’ouvre au tout public le soir. Elle présente un homme mandaté par l’État pour prononcer un discours sur la devise française auprès des « jeunes » et sa coach qui ne cesse de rebondir sur ses approximations, ses expressions vides de sens et sa dégaine trop stricte. Tout le sujet de la pièce se repose sur ces trois mots : « Liberté, Égalité, Fraternité », l’auteur et ses deux comédiens ont donc le temps de les décortiquer, d’en retirer tout le sens qu’on leur attribue aujourd’hui pour revenir à leurs origines, et se poser la question : pourquoi a-t-on choisi cette devise ? Que signifie-t-elle ?

L’idée est donc de « remettre du scepticisme là où il y a trop de certitudes », problématiser, diviser les « grands mots » en tous leurs sens possibles, parfois contradictoires. La devise c’est donc d’abord des mots, pas des valeurs ni des idées. La pièce pousse son auditoire à réfléchir avec elle sur cette devise d’un ton décontracté, dans un langage courant, voire parfois familier. Elle fait fi de toute idée préconçue et termes surexploités (le fameux « vivre-ensemble » est balayé dès les 5 premières minutes) pour faire naître et accompagner une réflexion avant tout sémantique de la devise.

Et ça marche ! Les lycéens sont attentifs pendant toutes les 55 minutes que dure la pièce (c’est la durée d’un cours, pour ceux qui auraient quitté le lycée depuis longtemps), et rient de l’absurdité de certaines situations qu’entraîne l’étude de ces trois mots, pourtant connus de tous, mais si difficile à raconter.

 

La devise est en tournée dans les lycées du département, plus d’infos : http://www.lapasserelle.info/agenda/la-devise/

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *