Brigitte Jaques-Wajeman au lycée Renan

SONY DSC

 

Brigitte Jaques-Wajeman au lycée Renan

Ce mardi matin, nous arrivons au lycée
Brigitte, Thomas et moi, où nous étions conviés.
Nous rencontrons des secondes du lycée Renan
Pour une présentation devant ces apprenants
De la pièce Polyeucte à l’affiche ce soir
Qu’une partie de ces élèves vont venir voir

Brigitte Jaques-Wajeman commence par se présenter
C’est la metteure en scène de la pièce de Corneille
Dramaturge sur qui elle a beaucoup travaillé
Et de qui la connaissance est sans pareil.

Elle évoque aux élèves les thèmes de la pièce
Religion, fanatisme, amour, violence, tristesse
Raconte Polyeucte, Pauline, Félix, Sévère
Et leur explique pourquoi elle a monté ces vers :
De cette vision qui nous vient droit du passé
Elle souhaite faire un lien avec l’actualité.

Les visions d’horreur qu’elle a eues au JT
Lorsque ces statues ont été disloquées
Ont fait ressurgir en elle le souvenir
De Polyeucte, ce personnage mort en martyr.

A cette vision elle oppose la sienne
« Le courage c’est de vivre »,  « il faut vivre ses passions »
Leur assène Brigitte d’un délicat ton
Pour mettre en perspective ce qui se passe sur scène.

Elle monte ainsi cette pièce dans un décor moderne
Avec peu d’accessoires et de grands murs ternes
Costumes contemporains et des jeunes comédiens
Un choix qui a étonné plusieurs lycéens :
« Mais Madame c’est bizarre, ça donne un grand contraste »
« Pour l’immersion dans la pièce, n’est-ce pas néfaste ? »

C’est l’intemporalité qui est là visé
Les costumes, les décors, servent ici un propos
Ce n’est pas par hasard si tout est épuré
Mais pour laisser chacun y projeter ses maux.

Elle termine par donner des « trucs » aux lycéens
Qui n’ont pas l’habitude des Alexandrins
Surtout ne pas hésiter à lire à voix haute
Cette « langue étrangère dans laquelle se trouve la nôtre »
Et « Le théâtre n’est pas une salle de cours,
Sa compréhension peut arriver  après coup. »

 

SONY DSC

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *