VINCENT THOMASSET A SAINT-QUAY PORTRIEUX

VINCENT THOMASSET
EN RÉSIDENCE D’ECRITURE
A SAINT-QUAY PORTRIEUX

Cette saison, La Passerelle a coproduit et présenté au public « Les Lettres de non-motivation », un spectacle mis en scène par Vincent Thomasset. Les deux représentations ont connu un énorme succès auprès des quelques 1000 personnes  qui y ont assisté.

Vincent Thomasset n’était pas inconnu du public costarmoricain puisque La Passerelle avait déjà présenté «  Médial Décor » dans le cadre du Festival 360 degrés en 2015. On avait alors découvert son langage théâtral novateur et décalé,  qui associe étroitement le texte et le corps : c’est qu’avant de venir au théâtre, Vincent Thomasset était chorégraphe…

Dans le cadre de Surface scénique contemporaine – le nouveau projet de développement artistique et culturel de la scène nationale – Alex Broutard a présenté Vincent Thomasset à Thierry Simelière, maire de Saint-Quay Portrieux, qui a volontiers accepté de le recevoir en résidence pendant une semaine dans sa ville.

Un des objectifs du nouveau projet de La Passerelle est de tisser ainsi des liens avec  la politique d’aménagement et de développement culturel de l’agglomération et du département et cette résidence  en est une première étape.

Pendant cette semaine de résidence à Saint-Quay Portrieux,  Vincent Thomasset s’est donné pour tâche de répondre à la commande de Maud Le Pladec, d’un texte nouveau. Maud Le Pladec – chorégraphe originaire du département qui connait  depuis quelques temps une carrière internationale –  souhaite créer sa prochaine chorégraphie à partir de ce texte.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn
Suivant > < Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *